Ledjely.com
Accueil » MoDeL : Me Mohamed Traoré débat de la nouvelle constitution avec les militants
A la une

MoDeL : Me Mohamed Traoré débat de la nouvelle constitution avec les militants

Le Mouvement démocratique libéral (MoDeL) poursuit la dynamique des débats citoyens à travers l’Assemblée générale hebdomadaire du parti. Au compte de ce samedi 04 mai, les militants du parti d’Aliou Bah qui ont effectué le déplacement au siège sis à Nongo, dans la commune de Lambanyi, ont eu droit à un échange avec l’avocat Me Mohamed Traoré, par ailleurs conseiller national du CNT, sur le thème de la nouvelle constitution.

Quelle constitution pour la Guinée ? C’est précisément la thématique autour de laquelle l’ancien bâtonnier est intervenu, à la demande des responsables du Mouvement démocratique libéral (MoDeL). Mais en réalité, à en croire le conférencier, il est sans doute plus pertinent de se demander si la Guinée a un problème de constitution. « Nous avons de très bons textes dans pratiquement tous les domaines. La question qui se pose maintenant est de savoir pourquoi ces textes ne sont pas appliqués. C’est pourquoi j’ai préféré orienter le débat dans ce sens », a-t-il notamment expliqué.

En effet, a-t-il, quelle que soit la constitution dont la Guinée va se doter, tant que les dispositions de cette constitution ne seront pas respectées, elle ne servira à rien. En tout cas, pour lui, le problème n’est nullement en rapport avec le texte, qui qu’il soit. C’est au niveau de la mise en application que le bât blesse.

Mais au-delà de cette question de fond, les nombreux militants du parti prenant part à cette assemblée, ça a été l’occasion d’en apprendre sur les questions constitutionnelles. D’autant qu’au cours de son exposé et des débats, Me Traoré a également abordé la question du pouvoir exécutif que certains estiment excessif, à travers notamment les prérogatives du président de la République. L’avocat admet que quand un des pouvoirs l’emporte sur les trois, ce n’est pas sans risque. « Il y a beaucoup de pouvoirs qui sont concentrés entre les mains d’une seule personne. Il faut faire en sorte que ce pouvoir soit éclaté de manière à ce que le président ne soit pas dépouillé de ses pouvoirs mais quand même qu’il n’ait pas tous les pouvoirs », propose Me Mohamed Traoré.

A la fin de la conférence, les initiateurs de cette forme d’assemblée générale se sont réjouis des échanges.  Pour le secrétaire général du MoDeL qui a présidé la rencontre, beaucoup d’enseignements sont à tirer de l’exposé du conférencier. « D’abord, les militants sont satisfaits. Nos militants nous poussent encore à inviter d’autres personnes parce que comme nous le disons souvent, le MoDeL est une école où les gens viennent pour apprendre », indique Mohamed BAH, Secrétaire général des relations extérieures du parti.

Aliou Nasta

Articles Similaires

Coopération : Bassirou Diomaye Faye attendu à Conakry, 15 ans après la dernière visite d’un président sénégalais

LEDJELY.COM

CRIEF : Yaya Kairaba Kaba suspend trois magistrats

LEDJELY.COM

Hadj 2024 : le premier convoi part de Conakry le 25 mai

LEDJELY.COM

Retrait des agréments des médias : « Je suis choqué et déçu, mais pas surpris »

LEDJELY.COM

Autonomisation des femmes : Le CAEF de Kaloum inauguré après sa rénovation

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : le parquet demande la perpétuité pour Dadis

LEDJELY.COM
Chargement....