Ledjely.com
Accueil » Environnement : les femmes du réseau AWLN s’engage en faveur de la transition écologique
Actualités

Environnement : les femmes du réseau AWLN s’engage en faveur de la transition écologique

Le réseau des femmes africaines ministres et parlementaire de Guinée (REFAMP), à travers la section guinéenne du Africa Women Leaders Network (AWLN) a procédé le mardi dernier au lancement du Programme ‘’Transition écologique des femmes de Guinée (PTEFGui)’’. Un programme qui participe de la lutte contre le changement climatique.  

Ayant toutes été à des hauts niveaux de responsabilité (ministres, députées ou au sein de l’administration), les membres du réseau AWLN estiment qu’en raison de leurs expériences et du devoir qu’elles ont vis-à-vis de la Guinée, elles ne peuvent pas ne pas s’impliquer dans la lutte contre le changement climatique qui n’est qu’un phénomène occidental, comme certains pourraient le penser. « Ce n’est pas une opération ponctuelle (…) Des jours et des nuits, nous y avons réfléchi, travaillé, chacune d’entre nous étant spécialiste d’un domaine ou d’un autre, pour arriver à la conclusion qu’on ne peut pas rester les mains croisées, on ne peut pas s’asseoir et assister impuissantes à ce qui se passe sur le plan écologique dans notre pays », a indiqué Mme Sy Mariama Satina Diallo, la présidente de AWLN Guinée, par ailleurs ancienne ministre du Tourisme et de l’Hôtellerie et de l’Artisanat.

Concrètement, cet engagement se traduira notamment par une campagne de reboisement sur une période de cinq ans. « Le programme de transition écologique de AWLN Guinée a été conçu quand on partait à Dubaï. Trois projets à l’époque. Le projet de reboisement d’abord. Parce qu’on a fait une première tentative, on a reboisé une carrière de graviers exploitée par des femmes à Maferinyah. Donc, nous nous sommes intéressées à reboiser cette carrière. Partant, nous nous sommes dit qu’il fallait aller au-delà, de sorte à identifier des sites qui sont conçus pour être exploités par des femmes dans l’agriculture mais qu’elles sont en train de détruire en faisant de l’exploitation du sable ou du gravier. C’est ainsi que ce programme a été lancé à Maférinyah par la présidente, “une femme, un arbre”. La volonté, c’était de conscientiser les femmes pour qu’elles-mêmes puissent restaurer (…) », a souligné Hadja M’ballou Fofana, coordinatrice du Programme PTEFGui.

Concrètement, au compte de ce volet, le PTEFGui a pour ambition de planter 2 millions 500 mille arbres en 5 ans soit 500 000 plants par an.

Un autre axe d’intervention dans le cadre de ce programme, c’est la gestion des déchets solides et organiques. Et c’est l’ancienne ministre et ancienne députée, Hadja Aïssata Daffé, qui en a parlé. « L’objectif principal c’est de mettre des centres dans les 8 régions administratives de la Guinée pour que les femmes puissent s’approprier la gestion des déchets, parce que dans la gestion des déchets, vous avez plusieurs étapes. […] Les résultats auxquels nous nous attendons c’est la création d’emplois pour les femmes, parce que lorsqu’on va mettre ces centres au niveau des 8 régions de la Guinée, ça donnera une possibilité aux femmes de travailler dans ces centres de tri et de pouvoir les vendre à des industries », a-t-elle expliqué.

Le troisième projet a trait à une campagne de sensibilisation en vue de l’intensification de l’utilisation du gaz butane au détriment du charbon de bois. Un volet dont Dr. Fatou Siké Camara, ancienne ministre et ancienne directrice nationale de l’hôpital Donka est chargée de la mise en œuvre au compte de AWLN Guinée. Volet qu’elle devra cumuler avec la lutte contre les violences basées sur le genre. « Ce projet va contribuer activement avec soulagement, à l’allègement du panier de la ménagère, à la lutte contre la pauvreté mais aussi à la lutte contre la cherté de la vie », a-t-elle assuré.

Pour finir, Djénab Saïfond Diallo, vice-présidente de AWLN Guinée et ancienne ministre de la Coopération internationale, a saisi l’occasion pour formuler des doléances auprès des autorités, des entreprises, de la diaspora guinéenne et toutes les bonnes volontés en vue de l’implication et du soutien de tout le monde pour la réalisation du programme de transition écologique des femmes de Guinée.

Aminata Camara

Articles Similaires

Maison centrale : le ministre de la Justice libère une quinzaine de détenus « oubliés »

LEDJELY.COM

Kenien-Hafia : le supplice des usagers

LEDJELY.COM

Contexte socio-économique : l’opérateur économique, Mohamed Kourouma, donne son avis

LEDJELY.COM

Insolite : le domicile du préfet de Kouroussa envahi par les abeilles

LEDJELY.COM

Ousmane Gaoual Diallo : « Ce n’est pas une élection qui peut développer un pays »

LEDJELY.COM

Foniké Mengue et de Billo Bah : le Haut-Commissariat aux Droits de l’homme appelle à les libérer

LEDJELY.COM
Chargement....