Ledjely.com
Accueil » Santé : c’est parti pour le projet « Urgences hospitalières en appui à la lutte contre les pandémies paludisme, tuberculose et VIH/Sida »
Actualités

Santé : c’est parti pour le projet « Urgences hospitalières en appui à la lutte contre les pandémies paludisme, tuberculose et VIH/Sida »

Ce mercredi 10 juillet s’est tenu à Conakry le lancement du projet « Urgence hospitalières en appui à la lutte contre les pandémies de paludismes, tuberculose et VIH/SIDA en République de Guinée ». Financé à hauteur de 5 millions d’euros par l’INITIATIVE et mis en œuvre par Expertise France, le projet sera déployé sur 10 sites hospitaliers, avec pour objectif principal de diminuer la mortalité liée aux pandémies de paludismes, de tuberculose, de VIH SIDA. Ce, grâce à une meilleure détection et prise en charge des urgences vitales liées à ces trois pathologies. La cérémonie a connu la présence du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique ainsi que d’autres hauts cadres du département, des représentants des partenaires techniques et financiers et des directeurs généraux des hôpitaux cibles.

« Je reste fort rassuré et persuadé de l’atteinte des objectifs assignés à ce nouveau projet qui dotera le service des urgences hospitalières du capital humain compétent et qualifié pour changer l’image des hôpitaux », a indiqué Dr. Falaye Condé, Directeur national des établissements hospitaliers publics et privés.

Quant au chef du projet, il a souligné que celui est bâti autour de trois axes. « Le premier axe concerne les ressources humaines santé , à travers la formation initiale (Création de deux diplômes universitaires en médecine d’urgence et soins infirmiers d’urgence) et la formation continue, qui sera couplée à quelques réalisations concernant la réhabilitation et l’équipement des structures bénéficiaires. . Un deuxième axe est essentiellement communautaire et consistera principalement à former les praticiens traditionnels pour favoriser une prise en charge précoce des urgences hospitalières liés aux trois pandémies via l’amélioration du référencement et le suivi communautaire . Un troisième axe, extrêmement important, concernera la recherche. Il s’agira de produire énormément de connaissances  pour faciliter la prise de décisions au niveau opérationnel et au niveau stratégique », a énuméré Dr. Nomou Alphonse Kpoghomou.

Pour ce qui est des sites cibles, Dr. Kpoghomou a indiqué qu’ils sont ainsi qu’il suit : l’Hôpital national Ignace Deen, les 8 hôpitaux régionaux de  Entag Nord de Conakry , Boké, Faranah, Kankan, Kindia, Labé, Mamou, N’zérékoré et l’Hôpital préfectoral de Siguiri.

Présidant la cérémonie, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, dans son discours de circonstance, a invité le personnel de la santé à plus de responsabilité. Rappelant que le projet résulte d’un appui sollicité par son département auprès du gouvernement français, Dr. Oumar Djouhé Bah, s’est ainsi adressé au personnel de santé : « Je compte sur votre participation active afin d’échanger et de contribuer à accompagner le ministère de la Santé autour de ce projet très important pour que la Guinée dispose à terme d’un système opérationnel permettant une qualité de l’accès et de la prise en charge des urgences dans les établissements hospitaliers (…) Je vous invite une fois de plus, à plus de responsabilités, à aller tous contre les morts évitables parce qu’elles existent chez nous ».

Représentant l’ambassadeur de la France à la rencontre, Sébastien Vittet, pour sa part, a réaffirmé l’engagement de la France vis à vis de la Guinée. « La France réaffirme son engagement politique au côté de la Guinée pour sauver des vies. Ce projet incarne une réponse directe à nos ambitions communes, en alignant les efforts avec les objectifs de développement durable pour un avenir commun, c’est-à-dire, permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge. Mais au-delà des chiffres et des infrastructures, ce projet est une déclaration de confiance. Confiance envers le système de santé guinéen, envers les professionnels qui y travaillent avec dévouement et surtout, confiance envers chaque citoyen guinéen, en leur assurant que leur santé et leur bien-être font partie de nos priorités absolues. (…) Je nous invite à travailler main dans la main, à partager cette vision avec patience, mais abnégation, et à collaborer collectivement pour faire de ce projet un succès significatif », a-t-il notamment indiqué.

Articles Similaires

Ministère de la Culture : le général Doumbouya nomme des collaborateurs de Moussa Moïse Sylla

LEDJELY.COM

Guinée : la gestion des manifestations pacifiques au centre d’une formation à Conakry

LEDJELY.COM

Mandiana : un camion dérape et fait un mort et plusieurs blessés

LEDJELY.COM

Baccalauréat 2024 : le taux de réussite en recul

LEDJELY.COM

Maison centrale : le ministre de la Justice libère une quinzaine de détenus « oubliés »

LEDJELY.COM

Kenien-Hafia : le supplice des usagers

LEDJELY.COM
Chargement....