Ledjely.com
Accueil » COYAH : possible reprise des manifestations après le Ramadan
A la une Actualités Basse-Guinée Politique Societé

COYAH : possible reprise des manifestations après le Ramadan

La ville de Coyah pourrait connaître de nouvelles manifestations dans les semaines à venir. Après la répression qui a fait cinq morts et plusieurs blessés par balles le 12 mai 2020, suite à la protestation des populations contre l’établissement d’un barrage sanitaire à Friguiadi dans la sous-préfecture de Maneah, les citoyens de Coyah pourraient descendre dans les rues de la préfecture dès après la fin du mois de Ramadan. L’annonce a été faite ce mercredi 20 mai par la gouverneure de la région administrative de Kindia au cours de la cérémonie de prise de fonction du nouveau préfet de Coyah, Aziz Diop.

Dans son intervention, Sarangbé Condé a fustigé les violences survenues dans la préfecture qui ont fait cinq morts et de nombreux blessés. « Je ne comprends pas comment cette situation peut dégénérer jusqu’à vandaliser la ville. Une fois encore, confiez la ville de Coyah aux sages. Et je voudrais que ces sages comprennent que tous ceux qui sont à Coyah ici viennent d’une même famille, qu’on ait le courage de parler à chaque famille pour qu’on puisse s’occuper de nos enfants (…) S’il vous plaît sages de Coyah, continuons à travailler pour changer l’image de Coyah », a-t-elle lancé avant de faire cette annonce surprenante : « On vient de m’appeler pour me dire que les gens disent qu’après la fête il va y avoir des mouvements » dans la ville.

Comme le nouveau préfet qui a annoncé tendre la main aux jeunes de la préfecture pour qu’il n’y ait plus de remous dans la ville, la gouverneure de Kindia a invité les jeunes à renoncer à la violence. « La jeunesse, nous prions Dieu qu’elle soit là où nous sommes aujourd’hui. Mais pour cela, il faut le prouver par la sagesse. Ce n’est pas avec la violence qu’on peut avoir la confiance de la population. Si vous êtes violents, si vous ne voulez pas écouter, si vous ne voulez pas vous soumettre à l’autorité, on ne peut pas comprendre comment notre pays peut avancer. Au lieu de passer par la violence, venez on va parler. On trouvera toujours la solution autour de la table », a-t-elle assuré.

Balla Yombouno, de retour de Coyah

Articles Similaires

URGENT : le président de la CAF suspendu cinq ans par la Fifa pour détournements de fonds

LEDJELY.COM

DECLARATION DE BIENS : Alpha Condé persiste et signe

LEDJELY.COM

INTERDICTION DE MANIFESTATIONS : « le FNDC ne saurait obéir… »

LEDJELY.COM

L’armée éthiopienne menace d’assiéger la capitale du Tigré

LEDJELY.COM

22 NOVEMBRE 1970. Il y a 50 ans, la Guinée faisait l’objet d’une « agression portugaise »

LEDJELY.COM

Le président Alpha Condé inaugure le siège social de la BNIG

LEDJELY.COM
Chargement....