Ledjely.com
Accueil » Kankan : du chanvre indien et des objets tranchants saisis à la maison d’arrêt
Actualités

Kankan : du chanvre indien et des objets tranchants saisis à la maison d’arrêt

Les visites inopinées du procureur de la République près le tribunal de première instance de Kankan se poursuivent. A la surprise générale de l’administration pénitentiaire et des détenus, Marwane Baldé s’est de nouveau rendu très tôt hier mercredi 25 avril, dans l’enceinte de la Maison de détention. Comme la dernière fois, une quantité importante de chanvre indien, des téléphones et autres objets tranchants ont été trouvés avec les détenus. Un comportement qui compromet la sécurité des populations de Kankan.

La maison centrale de Kankan est loin d’être un endroit où les détenus sont à l’abri du monde extérieur. Certains y vivent aisément et entretiennent même les faits pour lesquels ils sont poursuivis et incarcérés. C’est en tout cas ce qui pourrait expliquer la présence des objets tranchants, du chanvre indien dans ce lieu de détention. Après la récente saisie d’une centaine de téléphones, d’autres téléphones, du chanvre indien, des lames et autres armes blanches ont été également saisis ce matin. C’est du moins ce qui découle de la visite effectuée par le procureur de la République près le TPI et une équipe d’agents de défense et de sécurité : « Personne n’était au courant de notre arrivée ce matin. A la suite de la première fouille pendant laquelle nous avons ramassé beaucoup de téléphones, nous nous sommes dit qu’il faut continuer dans cette dynamique puisque les gens profitent de la complicité des autres pour infiltrer ces choses ici. Aujourd’hui encore, nous avons constaté la présence d’une quantité de chanvre indien, des pointes, des lames qui peuvent servir à la commission d’une infraction, des téléphones et autres armes blanches avec les détenus. Ce sont des actes qui sont contraires au régime juridique de l’administration pénitentiaire. On a déjà identifié les personnes avec lesquelles on a pris du chanvre indien, elles seront soumises aux enquêtes et après, poursuivies pour des faits de détention et de consommation de chanvre indien en milieu carcéral », a indiqué le procureur.

Si Marwane Baldé n’écarte pas l’idée d’une complicité entre détenus et gardes pénitentiaires, le procureur estime d’abord que le sous- effectif de l’équipe d’encadrement est un des facteurs qui explique la présence de ces objets dans cette prison : « C’est évident que le sous- effectif tant chanté par le régisseur est réel dans cette maison centrale de Kankan. Dans cette cour, vous pouvez compter du bout du doigt les gardes pénitentiaires, pendant que c’est une maison régionale. Je profiterai de votre micro pour lancer cet appel à l’endroit des autorités à l’effet de muter de nouveaux agents pour renforcer la sécurité de la maison centrale », plaide le procureur.

A en croire le procureur de la République près le tribunal de première instance de Kankan, un détenu aurait récemment commencé à défoncer une partie du mur pour organiser une évasion. Cette partie serait déjà réparée et le détenu, lui, a été transféré dans une autre cellule.

Michel Yaradouno, Kankan pour ledjely.com 

Articles Similaires

Lutte contre la poliomyélite : Sekouba Bambino sensibilise à la vaccination

LEDJELY.COM

Les Zawaguis : le ministre de la Culture rend hommage à feue Valé Kéba et s’engage pour Maman Hélène, la seule vivante du groupe

LEDJELY.COM

Kaloum : Mamadou Cifo Ké Touré rejoint les siens

LEDJELY.COM

Épidémie de diphtérie en Guinée : la communauté se mobilise pour la vaccination des enfants

LEDJELY.COM

Cifo Kètouré en prison : Michel Balamou fustige l’humiliation de l’enseignant

LEDJELY.COM

Mandiana : affrontements meurtriers entre Guinéens et Maliens

LEDJELY.COM
Chargement....