CONFLIT DOMANIAL A MANEAH : des protagonistes emportent chèvres et moutons du camp adverse

Des jeunes qui seraient venus de Friguiady en train d’emporter le bétail appartenant aux populations de Soumakhouré. Crédit photo : Balla Yombouno / Ledjely.com

Des maisons pillées, des boutiques vandalisées, de l’argent, des chèvres et des moutons emportés… tel est le bilan des affrontements qui ont opposé ce jeudi 21 mai 2020 deux villages qui se disputent la propriété d’un domaine situé dans la sous-préfecture de Manéah, à Coyah.

Vieux de plusieurs années, ce conflit oppose les habitants de Somakhouré à ceux de Friguiady. Selon les informations reçues sur place, des familles en provenance de Labaya, un village se trouvant vers la préfecture de Dubréka, ont été installées sur le domaine par la famille Sacko, propriétaire des lieux qui font l’objet du litige. Il y a plus de 20 ans de cela. Et cette famille Sacko dit avoir en sa possession tous les documents légaux qui attestent que le  domaine lui appartient, assurant avoir remporté tous les procès intentés au sujet du litige.

Mais depuis quelques temps, le domaine est de nouveau au cœur de la bataille entre les deux localités. Cette fois-ci, le chef de quartier de Friguiady, Mamady Diawara connu sous le sobriquet de Simbo, est accusé d’avoir pris parti contre les citoyens de Somakhouré, devenant de ce fait l’un des responsables de la tension qui y a prévalu ces derniers jours. « Avec la complicité du chef de quartier de Friguiady, les forces de l’ordre sont venues ce jeudi interpeller certains de nos amis en disant qu’ils cherchent les gens de Maneah. Pourtant, nous ne sommes pas de Maneah (centre) mais plutôt de Labaya (vers Dubréka) », a expliqué un jeune interrogé par Ledjely.com.

A lire  MEDIAS : Alpha Abdoulaye Diallo élu à la tête de l'AGEPI
L’intérieur d’une boutique pillée au cours des affrontements. Crédit photo : Balla Yombouno / Ledjely.com

Concernant la paternité du domaine litigieux, il a assuré : « Nous avons été installés sur ce domaine à l’époque par la famille Sacko de Maneah qui en est la propriétaire. Dans ce conflit, les responsables de Friguiady nous accusent d’avoir soutenu cette famille Sacko jusqu’à ce qu’elle ait obtenu ce domaine. Ce qui n’est pas vrai car nous les avons trouvés ici et ce sont eux qui nous ont installés ».

En tout état de cause, le conflit a engendré pour ce jeudi 21 mai 2020 des violences qui ont fait d’importants dégâts. « Ils ont cassé nos maisons, emporté nos biens, des sommes d’argent et de la nourriture. Nos fils ont été blessés et d’autres arrêtés et sont détenus à la gendarmerie de Sanoyah-KM36 », a indiqué un citoyen de Somakhouré qui assure lui aussi que « les terres appartiennent à la famille Sacko de Maneah ». Et de souligner : « Les gens de Friguiady sont venus pour dire que le domaine leur appartient et que par conséquent nous qui sommes venus de Labaya nous devons quitter ».

La fenêtre d’une maison caillassée lors des affrontements. Crédit photo : Balla Yombouno / Ledjely.com

Les habitants de Soumakhouré ont été attaqués, chassés de leurs maisons, leurs biens emportés par des gens venus vraisemblablement de Friguiady. Les assaillants ont caillassée des maisons et pillé des boutiques. Un homme habillé en tenue de gendarme faisait partie du groupe qui a emporté plusieurs chèvres et des moutons appartenant également aux populations de Soumakhouré.

Interpellés sur leurs agissements, les jeunes pillards nous ont renvoyé vers leur chef de quartier qui, nous ont-ils, se trouvait sur les lieux de l’affrontement. Mais arrivé, d’autres jeunes nous ont dit qu’il n’y était pas.

A lire  DIDIER SIX : « les gens adorent le football dans ce pays »

Balla Yombouno, retour des lieux pour Ledjely.com