Ledjely.com
Home » KANKAN : les travailleurs de la maison des jeunes touchés de plein fouet par la crise du COVID-19
A la une Actualités Coronavirus Haute Guinée

KANKAN : les travailleurs de la maison des jeunes touchés de plein fouet par la crise du COVID-19

Depuis plus de trois mois, les activités culturelles sont à l’arrêt en Guinée, suite à l’apparition du COVID-19 dans le pays. Une situation qui a des conséquences sur les revenus des personnes évoluant dans le secteur. C’est le cas au niveau des travailleurs de la maison des jeunes Batomba de Kankan.

Selon son directeur, rencontré ce matin par le correspondant du Djely basé dans la région, sept personnes travaillent dans cette maison de jeunes depuis plusieurs années. Mais suite à la crise sanitaire, ils sont pour la plupart en congé technique et ont du mal à joindre les deux bouts pour subvenir aux besoins fondamentaux de leurs familles. “Les travailleurs souffrent beaucoup. Ils ont des bouches à nourrir et depuis le mois d’avril, ils sont à la maison car nous ne recevons aucune activité culturelle à cause de l’état d’urgence sanitaire, ils  m’appellent presque tous les jours pour me faire part des besoins mais on a pas le choix  et nous venons en aide grâce aux maigres sommes disponibles”, explique Mamadi Amine Kaba.

Toutefois, prévient M. Kaba, cet appui pourrait bientôt s’arrêter si les activités ne reprennent pas rapidement, faute de moyens. “Nous serons obligés de surseoir au paiement des demi-tarifs  que nous leur donnons car nous avons le dos au mur. Par exemple, si la personne qui était payée à 100 000 francs n’a droit qu’à 50 000 francs actuellement, malheureusement nous arrêterons cela d’ici la fin de ce mois“.

Mohamed Konaté, travailleur au sein de la maison des jeunes, raconte la situation qu’il traverse actuellement. “Nous gagnions le prix du pain ici mais maintenant c’est une descente aux enfers pour nous. A peine, on a quelque chose par jour. Avant, les jours des cérémonies constituaient de véritables sources de revenus pour nous“, explique-t-il.

Selon nos informations, les recettes mensuelles pouvaient en temps normal dépasser les dix millions de francs guinéens…

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

EDITO : des préparatifs électoraux fébriles

LEDJELY.COM

SOCIAL ENTREPRENEURSHIP PROGRAM : les 12 lauréats sont connus !

LEDJELY.COM

[TRIBUNE]: Pourquoi l’ANIES NE SORT PAS LES Gens de la Pauvreté ?

LEDJELY.COM

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Privacy & Cookies Policy
amet, non ipsum efficitur. ut felis mattis in dolor