Ledjely.com
Accueil » MAIRIE DE MATAM/AFFAIRE D’ESCROQUERIE : « Les accusés ont été mis sous contrôle judiciaire » (Sékou Kaba, le plaignant)
A la une Actualités Justice

MAIRIE DE MATAM/AFFAIRE D’ESCROQUERIE : « Les accusés ont été mis sous contrôle judiciaire » (Sékou Kaba, le plaignant)

Accusés d’escroquerie, Seydouba Sacko et Ismaël Condé, respectivement maire et 1er vice-maire de la commune de Matam, ont été mis, ce mardi 14 juillet 2020, sous contrôle judiciaire par le procureur du Tribunal de Mafanco, indique le plaignant Sékou Kaba, coordinateur de la PME Etoile émergente Guinée. Les faits dont les deux élus sont reprochés remonteraient avant la tenue des dernières législatives, organisées dans un contexte controversé.

Joint au téléphone, Sekou Kaba, coordinateur de la PME Etoile émergente Guinée, satisfait de la décision, souligne que les accusés ont été « mis sous contrôle judiciaire et on leur a demandé à ce qu’ils se rendent chaque mardi au TPI de Mafanco, pour la suite du dossier.« 

Expliquant que les faits remontent bien avant la tenue des dernières élections législatives, le plaignant rajoute : « Nous avons exécuté un contrat de balayage de la route allant de la Banque populaire maroco–guinéenne à Moussoudou. Le coût des travaux était de 55 millions 350 milles francs guinéens au départ puis revu à la baisse à 46 millions 500 milles en contrepartie des matériels que la mairie devait mettre à notre disposition. Ce qui ne fut pas le cas. On a exécuté les travaux comme il le fallait », assure-t-il.

Évoquant la modalité du paiement, Sekou Kaba, explique : « Pour le paiement, Ismaël a dit que ce sont les magasins et les boutiques qui étaient sur le long de la route qui allaient être recensés et taxés pour nous payer. Mais jusque-là, nous ne sommes pas entrés en possession de notre argent. Alors j’ai décidé de porter contre Ismaël parce que c’est lui qui s’occupait du dossier ainsi que contre le maire parce que c’est lui qui a signé le contrat« .

A lire  KANKAN : une foule en colère prend d’assaut le bureau du procureur général !

A noter que le vice-maire de Matam et son supérieur hiérarchique étaient en garde de vue depuis plusieurs jours pour le premier et hier pour le second. L’arrestation d’Ismaël Condé a suscité la polémique tout le week-end car elle intervient deux semaines seulement après l’adhésion de cet élu sous les couleurs du RPG/Arc-en-ciel, au principal parti de l’opposition l’UFDG dirigé par Cellou Dalein Diallo.

Nous y reviendrons

Ibrahima Kindi BARRY

Articles Similaires

COVID-19: un cadre de réponse multisectorielle pour une Guinée résiliente et tournée vers l’émergence (Communiqué SNU)

LEDJELY.COM

PRESIDENTIELLE 2020 : Bouffonnerie du roi nègre

LEDJELY.COM

COVID-19 : Alpha Condé cède aux pressions des étudiants et des opérateurs culturels

LEDJELY.COM

CONAKRY : les étudiants manifestent contre la cherté du coût du transport

LEDJELY.COM

DISCOURS CONTROVERSÉ D’ALPHA CONDÉ : réactions partagées à Kankan

LEDJELY.COM

Le CNOSCG condamne « avec la dernière énergie » les propos du président Alpha Condé à Kankan

LEDJELY.COM
Chargement....