Ledjely.com
Accueil » SIAKA BARRY SE MOQUE DE KASSORY : « La prospérité partagée » est devenue « la misère partagée »
Actualités Economie Guinée Politique

SIAKA BARRY SE MOQUE DE KASSORY : « La prospérité partagée » est devenue « la misère partagée »

Invité ce jeudi matin de l’émission Mirador, diffusée sur FIM FM, Siaka Barry s’est exprimé sur la politique générale du gouvernement présentée en avril dernier devant l’Assemblée nationale par le Premier ministre. Pour le leader du Mouvement populaire démocratique de Guinée (MPDG), la prestation de Kassory Fofana n’a été qu’un « galimatias », autrement dit un discours confus, incompréhensible.

« J’aurais collé un deux métallique à Kassory. Et dans la forme, et dans le fond, ce discours de présentation de politique générale n’a été qu’un galimatias. Un ramassis. Des données économiques qui n’avaient aucune cohérence entre elles », a estimé l’ancien ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique. Pourtant, selon Siaka Barry, la sortie du Chef du gouvernement devant les députés est d’une grande importance. « Dans un pays où il n’y a pas de discours sur l’état de la nation – le président, en 10 ans, ne s’est une seule fois présenté devant les élus du peuple. Or, ailleurs, on assiste quand même à des discours sur l’état de la nation. Là où il n’y en a pas, le Premier ministre a la double responsabilité de venir nous parler de l’état de la nation ; du bilan de leur exercice et des perspectives qui s’annoncent », a souligné l’ancien député.

La promesse tenue en 2018 selon laquelle « d’ici deux ans, la Guinée va dépasser la Côte d’Ivoire »

Dans son intervention, Siaka Barry est également revenu sur une promesse prise en 2018 par le locataire du palais de la Colombe, qui s’était lancé le défi de conduire la Guinée à dépasser la Côte d’Ivoire en termes de croissance économique. Pour l’ancien proche du président Alpha Condé, Ibrahima Kassory Fofana devait plutôt expliqué aux Guinéens, lors de sa présentation de la politique générale du gouvernement, où on en était avec cet objectif. « Il n’y a pas eu d’explication autour de ça, regrette-t-il. Ceux-là mêmes qui nous brandissaient il y a quelques mois le slogan ‘prospérité partagée’ nous appelle à serrer la ceinture pour une ‘misère partagée’. Les milliards que nous avons injectés dans l’ANAFIC, les [autres] dans l’ANIES, pourquoi en dépit des ces milliards-là, nous passons de 51 à 56% de pauvreté chronique. Il y a des questions [qu’il faut se poser] ».

« Donc, la croissance miroitée par Kassory est une croissance factice. C’est une croissance qu’on appelle en économie, croissance biaisée par l’exportation. Parce que vous avez des enclaves chinoises à Boké qui sont en train de créer sur notre sol de la Guinée une croissance exportée pour la Chine tandis que sur le plan de la biodiversité, de l’écologie et de l’environnement nous sommes en train de payer des prix très forts », a conclu le leader politique non aligné.

Ali Mohamed Nasterlin

Articles Similaires

GUINÉE : une vaste campagne de sensibilisation contre la fraude aux examens nationaux

LEDJELY.COM

« Quand vous êtes atteint de l’albinisme, on vous relègue au second rang », dénonce un albinos

LEDJELY.COM

KANKAN : un collégien poignardé lors d’une rixe entre bandes rivales

LEDJELY.COM

Charte africaine des droits et bien-être de l’enfant ou les 30 ans de l’instrument africain !

LEDJELY.COM

MOIS DE L’ENFANT : la réintégration des enfants en conflit avec la loi parmi les priorités du gouvernement guinéen (Hadja Aïssata Daffé)

LEDJELY.COM

RUÉE VERS L’OR A GAOUAL : Dr Faya Milimono invite le gouvernement à prendre ses responsabilités

LEDJELY.COM
Chargement....