Ledjely.com

Accueil » TPI DE DIXINN : le procès de Marie-Madeleine Dioubaté dans l’affaire du diamant volé renvoyé au 9 juin prochain
Actualités Insolite Justice

TPI DE DIXINN : le procès de Marie-Madeleine Dioubaté dans l’affaire du diamant volé renvoyé au 9 juin prochain

Absente du pays depuis plusieurs années, l’ancienne candidate à l’élection présidentielle de 2015 Marie-Madeleine Dioubaté et sa sœur Martine Nana Dioubaté qui réside au Mali sont jugées depuis avant-hier, lundi 26 mai 2021, devant le Tribunal de première instance (TPI) de Dixinn. Après la fixation du montant de la consignation à 500 000 francs guinéens, le tribunal a renvoyé le dossier au 9 juin prochain pour l’ouverture des débats.

La présidente du Parti des Ecologistes de Guinée qui réside en France et sa sœur sont poursuivies par le tribunal de première instance de Dixinn pour des faits d’«abus de confiance et complicité d’abus de confiance, portant sur un diamant d’une valeur de quarante-cinq millions de dollars américains (45 000 000 USD)». Mais les prévenues sont toutes les deux absentes du pays.

Une absence à laquelle l’avocat de la partie civile, Me Thierno Amadou Oury Diallo, se dit surpris ; avant de se réjouir tout de même de l’ouverture du procès. « Je suis très satisfait de la tenue de cette audience aujourd’hui, puisque c’est la première fois que ce dossier est évoqué (…) J’ai l’espoir que le dossier continuera son cours normal à l’audience prochaine », a-t-il déclaré à la sortie de la salle d’audience.

Le diamant dont il est question dans cette affaire a été ramassé par la ménagère Djeinabou Diallo au quartier Lambanyi, dans la commune de Ratoma. Par le biais d’un démarcheur, elle a remis la pierre précieuse à Martine Nana Dioubaté qui l’a ensuite donnée à sa sœur Marie-Madeleine Dioubaté. Plus tard cette dernière a déclaré que le diamant a été volé en France. Une version à laquelle ne croient pas la plaignante et son avocat. C’est pour ces raisons qu’ils ont porté plainte contre les sœurs Dioubaté pour « abus de confiance et complicité d’abus de confiance ».

Balla Yombouno

Articles Similaires

GUINEE : au-delà de la religion, que peuvent apporter les intellectuels arabophones ?

LEDJELY.COM

Secteur culturel: ce que ses acteurs attendent du CNRD

Ledjely.com

Guinée : la junte au pouvoir annonce que l’ancien président ne va pas sortir du pays

Ledjely.com

Consultations: Massoud Barry revient sur ses échanges avec le colonel Doumbouya  

Ledjely.com

POLITIQUE : Aliou Bah du MODEL, dans le gouvernement de transition ?

Ledjely.com

FAUSSE COUCHE : cette douleur atroce que les victimes endurent en silence

LEDJELY.COM
Chargement....