Ledjely.com

Accueil » La Compagnie des bauxites de Guinée s’offre une nouvelle identité visuelle
Actualités Publireportage

La Compagnie des bauxites de Guinée s’offre une nouvelle identité visuelle

A la suite d’une revue stratégique elle-même consécutive au constat d’un décalage abyssal entre l’extraordinaire apport de la compagnie des bauxites de Guinée (CBG) aussi bien dans le développement global de la Guinée que par rapport au soutien aux communautés riveraines d’une part, et de l’autre, la perception plutôt minimaliste que l’opinion publique guinéenne a de la compagnie, les responsables de la société en viennent à adopter une stratégie de communication plus offensive. Et pour marquer le coup, la CBG se dote d’une nouvelle identité visuelle plus en phase avec la mission, la vision, les valeurs et la raison d’être de la compagnie. Une nouvelle identité dont le lancement a donné lieu, ce vendredi 11 juin 2021, à une cérémonie grandiose dans un hôtel de la place, au cours de laquelle on notait la présence, entre autres, des représentants du ministère des Mines et de la Géologie, des actionnaires de la CBG et des ambassades de la Grande Bretagne et des Etats-Unis.

La Compagnie des bauxites de Guinée (CBG) a deux crédos qui constituent à la fois le reflet de ce que la compagnie a incarné depuis sa création et sa ligne de conduite pour le futur. Le premier de ces crédos est d’être la « plus guinéenne des compagnies minières en Guinée ». Et le deuxième est de « faire plus que de la bauxite ». En ce qui concerne le premier, il se justifie tout particulièrement par le fait que la CBG est la seule société minière du pays dont l’Etat guinéen détient près de la moitié – précisément 49 % – des actions. Quant au second, il se reflète dans tous les avantages que la Guinée et les Guinéens tirent des activités de la compagnie, au-delà de l’exploitation de la bauxite. « Depuis 1973, nous avons payé plus 5.2 milliards de dollars de contribution directe aux revenus de l’Etat guinéen. Aussi, depuis plusieurs décennies, nous avons investi dans les infrastructures et les services sociaux de base plus de 60 millions de dollars américains. Aujourd’hui, notre contribution communautaire s’élève à plus de 2.5 millions de dollars par an », a décliné le Directeur Général de la CBG, au cours de la cérémonie de lancement de la nouvelle identité visuelle.

Et l’apport de la CBG au développement socioéconomique de la Guinée est si manifeste que l’Etat guinéen lui-même le reconnait et la magnifie volontiers. Ainsi, au cours de la même cérémonie de lancement, le Directeur adjoint du Bureau de stratégie et de développement (BSD) du ministère des Mines et de la Géologie, représentant le ministre, a admis que la « CBG fait plus que de la bauxite ». Et pour l’illustrer, Abdoul Wahab Diakhaby a confié que la CBG « occupe une large part dans le produit intérieur brut de notre pays. Après la Fonction publique, c’est l’un des plus grands employeurs (2 400 employés parmi les meilleurs dans l’industrie de la bauxite en Guinée, 15 000 ayant droits). Et même en termes de contenu local, si le concept n’a été vulgarisé que ces dernières années, avec la CBG, nous reconnaissons qu’il y avait eu des rudiments de développement du contenu local et des valeurs ajoutées (700 entreprises en sous-traitance et 114 millions de dollars de marchés attribués à des entreprises guinéennes). Pour nous, la CBG est une fierté. Les superlatifs ne manquent pas quand on veut parler de la CBG au ministère des Mines. C’est un modèle réussi de coopération Nord-Sud, c’est un incubateur du secteur minier et géologique. C’est aussi une société phare pour nous. Toutes les politiques définies au ministère des Mines et de la Géologie, sont expérimentées à la CBG ».

Pourtant, à son arrivée à la tête de la compagnie en 2017, le Directeur Général, Souleymane Traoré a été « stupéfait par le contraste qui existait entre ce qui était en réalité la CBG et la perception que le monde extérieur pouvait avoir de cette belle compagnie ». Lui qui a conscience que les villes de Kamsar et Sangarédi, parmi les plus modernes du pays et peuplées à elles deux de plus de 500 000 habitants, ne comprend pas alors le décalage entre la réalité de la CBG et la perception qu’on en a de l’extérieur de l’entreprise. En conséquence, explique-t-il : « A l’interne, nous avons initié une revue stratégique dont l’alignement de l’identité de notre compagnie (mission, vision, valeurs et raison d’être) avec notre stratégie de communication. Le résultat de cette revue stratégique – qui nous réunit ici aujourd’hui – a consisté au développement et l’adoption d’une nouvelle charte graphique qui permet de préserver et de promouvoir l’image et l’identité visuelle de la CBG. A travers ce projet, nous entendons réaffirmer et protéger notre position de leader mondial tout en mettant en avant notre leitmotiv qui est celui de faire plus que de la bauxite ».

Il convient de noter que si la roue-pelle demeure toujours au cœur de l’identité visuelle de la CBG, celle-ci a cependant évolué, dans la mesure où au lieu de 7 godets, elle en comporte désormais 8, le chiffre pair symbolisant le pouvoir, le leadership, l’extension et le désir constant que la CBG a d’évoluer. Par ailleurs, les couleurs de ces godets varient désormais entre le bleu foncé et le bleu clair. Là aussi, le choix du bleu se justifie par le fait que cette couleur symbolise l’espoir, la confiance, la sécurité, la transparence, entre autres.

Boubacar Sanso Barry

Articles Similaires

Guinée : Voici ce que les personnes vivant avec le handicap attendent du CNRD

Ledjely.com

GUINEE: les autorités sanitaires déclarent la fin de la fièvre Marburg

Ledjely.com

Contenu local, respect des normes environnementales, transformation des matières,… Les exigences de Mamady Doumbouya à l’égard du secteur minier

LEDJELY.COM

Des projets miniers sont-ils menacés ? Le président de la chambre des Mines répond

LEDJELY.COM

CONCERTATIONS NATIONALES : revoilà Mamady Youla

LEDJELY.COM

COSA : de quoi est mort Bangaly Camara ?

LEDJELY.COM
Chargement....