Ledjely.com
Accueil » GUINÉE : comment impliquer les enfants dans la préservation de l’environnement ? Des spécialistes proposent…
A la uneActualitésEnvironnementGuinée

GUINÉE : comment impliquer les enfants dans la préservation de l’environnement ? Des spécialistes proposent…

En ce mois de juin, le monde célèbre l’enfant et l’environnement. Pour plusieurs acteurs de l’environnement, se servir de cette couche, c’est-à-dire les enfants, en les sensibilisant et en les éduquant pourrait permettre de gagner la lutte pour la protection de l’environnement.

Aller vers les enfants, les inviter à la protection de l’environnement et faire une vulgarisation de l’éducation environnementale, c’est l’une des pistes que propose Abdoulaye Gonkou Bah, directeur exécutif de l’ONG ACOREC. Selon lui, il n’est pas question d’exclure les enfants, car c’est leur avenir qui est en jeu.

Ousmane Sylla, président de l’ONG Fondation guinéenne pour l’humanitaire, va plus loin en précisant que des messages adaptés à différentes situations et accessibles aux enfants devraient être conçus pour un meilleur impact.

Une idée que partage Idiatou Camara, fondatrice de la première radio environnementale du pays. « On estime que dès le bas âge, si on commence à adopter des actes écocitoyens et que l’enfant grandit avec ces bonnes pratiques, il peut être un bon citoyen, préoccupé par son écologie, son environnement », explique la jeune femme.

Pour être plus concret, selon elle, les grandes vacances qui approchent pourraient être mises à profit pour demander aux enfants de planter des arbres. « On peut initier des activités de reboisement ou de plantation de petits arbres dans les écoles, les maisons ou les cours. On peut demander aux enfants de planter, de sensibiliser leurs amis quand ils sont ensemble, quand ils regardent les dessins animés, parce que lorsqu’on apprend de bonnes habitudes tout petit et qu’on grandit avec, certainement notre environnement va se porter mieux », a estimé Mme Camara.

« Il faut aller vers les plus petits qui ne sont que des enfants pour pouvoir les transformer positivement parce qu’un enfant quand il reçoit le message, il éduque même ses parents. Les enfants constituent un point nodal pour pouvoir accélérer et consolider la protection de l’environnement. Ils sont des transformateurs », assure pour sa part Daouda Bangoura, directeur des programmes de la Plateforme de plaidoyer, recherche et renforcement des capacités des ONG (PRONG).

Elisabeth Zézé Guilavogui

Articles Similaires

Paradoxe CNRD : Un an de plus pour soi, zéro jour de plus pour les conseils communaux

LEDJELY.COM

Kankan : les bandits s’en prennent à un nouveau kiosque de transfert d’argent

LEDJELY.COM

Administration du territoire : Kissidougou accueille son 5ème préfet sous le CNRD

LEDJELY.COM

La Zakat : quel en est le bondement, à combien de kilos équivaut-elle et à qui la donner ?

LEDJELY.COM

Primature : les enseignants contractuels reçus par Bah Oury

LEDJELY.COM

Kourémalé : infertile, elle tente de voler un bébé et se fait arrêter

LEDJELY.COM
Chargement....