Ledjely.com
Accueil » COVID-19 : où en est la vaccination chez les journalistes ?
A la une Actualités Guinée Médias Santé

COVID-19 : où en est la vaccination chez les journalistes ?

A l’heure d’une troisième vague de l’épidémie de coronavirus en Guinée, les journalistes font partie des couches de la population les plus à risques. Risques dont les responsables des différents médias sont pleinement conscients et face auxquels ils mettent en place différents dispositifs de prévention au nombre desquels la vaccination. Si tout le monde consent des efforts, les taux de vaccination demeurent néanmoins différents d’un média à un autre.

A Espace FM par exemple, le directeur de l’information, il ne nous a pas été possible de disposer d’un chiffre précis par rapport à la vaccination. « Quelques-uns sont vaccinés », assure tout de même Antoine Kourouma, le Directeur de l’Information. Si certains se sont volontairement pliés à l’exercice, « il y en a d’autres à qui on impose le vaccin », explique-t-il.

S’ils ne sont pas encore rigoureux pour ce qui est du vaccin, les responsables de Espace FM le sont par contre pour ce qui touche à tous les mécanismes de prévention de la maladie. S’évertuant à se conformer en particulier à la circulaire du ministre de l’Information et de la Communication, ils rendent le port du masque obligatoire sur le lieu de travail. En outre, dit Antoine Kourouma, « les analystes (entendez, invités et chroniqueurs), lorsqu’ils viennent chez nous ont des masques et nous faisons en sorte que cette distanciation imposée soit respectée. Nous veillons à ce que nous mettions des plastiques sur les bonnets des micros. C’est vrai que toutes les mesures annoncées ne sont pas forcément possible à respecter mais nous faisons notre mieux pour que le maximum de mesures soit suivi ».

Du côté du site Guineenews, le chef de bureau Amadou Tham Camara et président de l’Association guinéenne de la presse en ligne (Aguipel), quant à lui, est fier d’annoncer que tous ses journalistes sont vaccinés.  « Au niveau de Guineenews, la couverture vaccinale est de 100% », note-t-il. De fait, notre confrère avait profité du programme spécial de vaccination initié à l’intention de la presse et dont la Maison de la presse avait servi de cadre.

Par contre, au sujet des correspondants à l’intérieur du pays, Amadou Tham dit que le point n’a pas encore été fait. « Nous n’avons pas fait le point encore. C’est difficile de savoir ce qui se passe véritablement… En tout cas, une consigne a été donnée afin que chacun aille se prémunir en allant se faire vacciner », déclare-t-il

A la rédaction de Djoma TV, Sékou Keita, le rédacteur en chef, assure également que tous ses journalistes sont vaccinés, à l’exception de quatre personnes, à savoir deux stagiaires, une femme enceinte et une nourrice. Là, les responsables auraient tiré les leçons de deux cas positifs notifiés tout au début. « On en a fait un principe obligatoire. Donc quasiment les 95% du personnel de Djoma ont été soumis à cette vaccination. Il y avait quelques personnes qui n’ont pas pu le faire mais pour des raisons purement médicales… Et après on a encore exigé la prise de la deuxième dose », explique encore Sékou.

Selon lui, la même diligence a prévalu en ce qui concerne les correspondants à l’intérieur du pays. « Au départ, les responsables sont venus ici à Conakry pour prendre part à cette vaccination. Puisque l’ANSS a commencé une tournée à l’intérieur du pays et au niveau même des organes, à leur tour, ils en ont fait une exigence et pratiquement tout le personnel, y compris les stagiaires, à date, ont bénéficié de la prise de ces vaccins », dit encore Sékou Keïta.

Ceci étant, pour renforcer la couverture vaccinale des journalistes, une seconde campagne de vaccination de masse n’est pas exclue. « Il n’est pas exclu que nous utilisions encore dans les semaines à venir la maison de la presse, puisqu’il y a un certain engouement. Et nous nous rendons compte qu’il y a beaucoup de journalistes qui ne sont pas encore vaccinés et donc, encore utiliser la maison de la presse comme un vaccinodrome en partenariat avec l’ANSS pour que les journalistes qui ne sont pas encore vaccinés puissent se faire vacciner », envisage Amadou Tham Camara, président de l’AGUIPEL.

Joint au téléphone, Alpha Mamoudou Diallo, gestionnaire de la Maison de la presse (MDP) a fait remarquer que « à priori, la vaccination à la MDP n’a pas été massive ».

Toutefois, notre rédaction n’a pas pu disposer des données précises sur la mobilisation à l’occasion de la campagne de vaccination de masse, au siège de la Maison de la presse

Elisabeth Zézé Guilavogui

Articles Similaires

28 SEPTEMBRE : avec le procès, naît l’espoir

LEDJELY.COM

JUSTICE : Dadis Camara, Claude Pivi, Moussa Tiegboro,… à la barre

LEDJELY.COM

PROCES DU 28 SEPTEMBRE : le tribunal inauguré

LEDJELY.COM

GUINEE : l’ouverture du procès du massacre du 28 septembre 2009 doit répondre aux attentes des victimes

LEDJELY.COM

La défense de Dadis demeure confiant, malgré l’incarcération de l’ancien patron de la junte

LEDJELY.COM

UNICEF Guinée lance un appel à sollicitation pour la fourniture de photos professionnelles de qualité

LEDJELY.COM
Chargement....