Ledjely.com

Accueil » Fangamadou et Bossou, modèles de disponibilité des médicaments essentiels
Actualités Publireportage

Fangamadou et Bossou, modèles de disponibilité des médicaments essentiels

Pour pallier la rupture fréquente des médicaments essentiels dans les centres de santé des communes cibles du projet Takeda, Fangamadou et Bossou ont expérimenté l’approche de la contractualisation avec les dépôts régionaux de la PCG. 

En 2019 et 2020, il a été constaté la rupture des médicaments essentiels en particulier l’amoxicilline 250 mg dispersible, SRO/Zinc dans les centres de santé des communes cibles du projet Takeda. En cause, la faible capacité financière de ces structures à assurer un approvisionnement permanent et adéquat alors que les besoins de ces formations sanitaires ne cessent d’augmenter sans la subvention de l’État.

Pour pallier ces ruptures fréquentes de médicaments essentiels dans ces formations sanitaires, l’UNICEF, avec l’appui des autorités sanitaires à tous les niveaux, a mené des séries de plaidoyers en vue de mettre en place une approche durable dont l’objectif final est d’assurer un approvisionnement régulier et adéquat en médicaments de bonne qualité. Ceci permettra de garantir un impact positif de la politique pharmaceutique nationale sur la santé des populations dans ces communes cibles du projet Takeda.

Résultat, des approches de solutions pour la disponibilité permanente des médicaments dans ces centres de santé cibles de ces communes ont été proposées. Celle retenue et qui semble pérenne a été la contractualisation de ces communes avec la Pharmacie Centrale Régionale au niveau de chaque région sous le lead des Maires de ces communes avec l’appui technique de la Direction régionale de la santé de N’Zérékoré. Cette approche a donc produit ses effets avec l’implication effective de l’UNICEF qui a réussi son pari avec la Pharmacie centrale de Guinée (PCG) de la région administrative de N’Zérékoré.

 Les partenaires ont salué la mise en place de cette approche qui permet un accès facile et rapide aux médicaments essentiels pour prendre en charge les pathologies dont souffriraient les enfants de moins de 5 ans et la réduction par ricochet de la mortalité infantile. Comme le témoigne Dr Kadiatou Kandia Diallo, la chargée des questions de santé et de nutrition au Bureau de zone UNICEF de N’Zérékoré « Ce contrat entre la PCG de la Région de N’Zérékoré et les autorités sanitaires et les communes cibles du projet Takeda permet entre autres de pouvoir disponibiliser de façon permanente les médicaments essentiels dans ces centres de santé sous financement des  fonds Takeda, de faciliter la  prise en charge précoce des cas de maladies chez les enfants de moins de 5 ans notifiés.  C’est ainsi un excellent signe de collaboration et de partenariat transformatif permettant d’améliorer l’offre de services de santé et de prise en charge intégrée des besoins des enfants. Elle permet également, et ce, à long terme, de réduire drastiquement les taux de mortalité infantile dans ces commues cibles grâce à l’appui de ce financement du projet Takeda ».

@Kadiatou Kandia Diallo
Séance de travail sur la finalisation des contrats entre la PCG et les communes

Dr Mamady Djoma CONDE, Responsable régional de l’Agence de la PCG de N’Zérékoré revient sur les étapes de cette contractualisation « une réunion préparatoire d’information en collaboration avec tous les acteurs s’est tenue. Elle a ete suivie d’une évaluation des besoins ainsi que des capacités de consommation et de stockage des centres de santé cibles des communes Takeda en 2020, malgré le contexte caractérisé par la pandémie de la COVID-19, de la maladie à virus Ebola. Cette évaluation a été rendue possible grâce à l’implication active des Directions préfectorales de la santé de Lola et de Guéckédou, des Mairies des Communes Rurales de Bossou et Fangamadou, à travers leur exécutif communal et le Bureau de l’UNICEF de N’Zérékoré sous la clairvoyance des cadres de l’Agence régionale de la PCG de N’Zérékoré ».

Les avantages de ces contractualisations sont d’une part pour les communes d’avoir en temps réel un approvisionnement régulier en médicaments de qualité leur permettant de pallier les ruptures fréquentes constatées avec des délais de livraison très courts et précis grâce au soutien logistique de la PCG. Ce contrat leur permet également de faire une économie de frais de transport de ces médicaments pris en totalité par la PCG dans les conditions d’acheminement de transport et de stockage selon les normes requises. Ainsi la PCG fidélise sa clientèle, mais augmente aussi son chiffre d’affaires. L’approvisionnement de ces communes se fait de façon trimestrielle et le suivi se fait par toutes les parties prenantes sous le lead des Mairies des communes.

Kadiatou Kandia Diallo & Bazi Dopavogui

Articles Similaires

MINISTERE DE LA COMMUNICATION : Adèle Camara fixe ses priorités

Ledjely.com

FEGUIFOOT : Thierno Saidou Diakité, entre satisfaction et regret après la mise en place du CONOR

Ledjely.com

Analyse des premières mesures économiques annoncées par le gouvernement

LEDJELY.COM

Les bases de la future société guinéenne, d’après l’analyste Amadou Sadjo Barry

LEDJELY.COM

Retour des biens culturels spoliés en Afrique (…) quelle partition pour la Guinée ?

Ledjely.com

FEGUIFOOT : la FIFA met en place un comité de normalisation

Ledjely.com
Chargement....