Ledjely.com
Accueil » GUECKEDOU : plusieurs quartiers inondés, des maisons écroulées
A la une Actualités Guinée Guinée Forestière Humanitaire

GUECKEDOU : plusieurs quartiers inondés, des maisons écroulées

En Guinée, la saison des pluies se poursuit avec son lot de dégâts par endroit. En effet, dans certains coins du pays, les fortes pluies sont accompagnées d’inondations qui elles-mêmes entrainent d’importants dégâts. C’est le cas notamment dans de nombreux quartiers de Gueckedou, dans la région forestière. Les pluies qui s’y abattent depuis trois jours combinées à un pont bouché sur la national Guéckédou-Macenta, ont provoqué des inondations qui, dans certains cas, ont provoqué des écroulements des maisons.  

Les quartiers Farako 1, 2 et 3 sont les plus touchés, avec des concessions qui se sont écroulées dans ces quartiers la nuit dernière. Joint au téléphone par le correspondant du Djely dans la région, Fidèle Koundouno confirme que sa demeure familiale a été inondée aussi bien hier mardi que le samedi dernier. Et les dégâts qui en sont résulté « sont vraiment importants », dit-il. Sur les causes du sinistre, il pointe un doigt accusateur sur le pont qui, étant bouché, « ne permet plus à l’eau de passer ».

Même complainte de la part de Liliane Diallo, s’exprimant elle aussi au téléphone. « Le samedi soir, alors qu’on dormait, dans les bandes minuit précisément, l’eau est rentée chez nous. Quand la maman a constaté ça, elle nous a réveillé et on a quitté la maison », explique-t-elle, ajoutant qu’elle et les autres membres de la famille ne sont revenus que le dimanche à 13 heures, quand l’eau s’est retirée. Sauf que, reprend-elle, « hier nuit c’était encore pire. Car il y a eu des bâtiments qui sont tombés ».  Le seul soulagement qu’elle relève au passage, c’est que « on ne parle pas pour le moment de mort ». Elle aussi met en cause le fameux pont. « Quand il pleut, l’eau ne peut pas passer et ça remonte pour rentrer dans les maisons », dit-elle.

Informé et s’étant rendu sur les lieux sinistrés, le 1er vice-maire de la commune de Guéckédou, Faya Jacques Millimono, confirme que la situation « est catastrophique (et que) des bâtiments s’écroulent ». Dans la foulée, il précise que le pont dont on parle est dans le projet de l’entreprise Henan Chine. « Il faut rappeler qu’en 2018, il y a eu de grandes inondations et ce pont avait cédé », note-t-il. Sur les instructions données par le préfet qui s’est lui-même rendu sur les lieux pour le constat, le vice-maire est allé voir la société Henan Chine « pour qu’elle puisse faire un travail d’urgence pour déboucher le pont. Ces travaux vont commencer aujourd’hui ou demain », promet ce dernier.

Niouma Lazare Kamano pour ledjely.com

Articles Similaires

NONGO TAADY : le cadavre d’un nouveau-né retrouvé dans une poubelle

LEDJELY.COM

CONSEILS MINISTERIELS DELOCALISES : réactions croisées à Kankan

LEDJELY.COM

L’époux de la femme violée et tuée à Dubréka, dénonce la lenteur de la justice

LEDJELY.COM

Malgré les moments difficiles, la jeunesse du RPG commémore les 31 ans du retour d’Alpha Condé

LEDJELY.COM

BEN YOUSSOUF KEÏTA : « 3 ans, ce n’est pas de la mer à boire »

LEDJELY.COM

KATANGA : se réconcilie-t-on sur le dos de Tshisekedi ?

LEDJELY.COM
Chargement....