Ledjely.com

Accueil » Accusé d’avoir diffusé des photos indécentes de son ex-copine, il nie et se défend
A la une Actualités Guinée Société

Accusé d’avoir diffusé des photos indécentes de son ex-copine, il nie et se défend

Il se nomme Thierno Bah, âgé de 29 ans et est sociologue de formation. Il a été présenté ce jeudi 2 septembre 2021 à la presse par l ’Office de protection du genre, de l’enfance et des mœurs (OPROGEM). Il lui est reproché les faits de harcèlement et d’atteinte à l’image de son ex-petite amie, Kadiatou Diallo. En menaçant de publier des photos de cette dernière, nue, sur les réseaux sociaux, il aurait cherché à forcer la fille à maintenir le lien avec lui.  Mais Thierno conteste les accusations et se dit plutôt victime d’une machination ourdie par celle qui était sa dulcinée il y a six ans.

Devant les médias, le commissaire Ibrahima Arafac, chef du département ‘’Protection, Genre et Enfant’’ de l’OPROGEM, explique que c’est après que Kadiatou a décidé de rompre ses relations avec Thierno que ce dernier s’est mis en tête d’utiliser les photos qu’il détenait d’elle pour la faire chanter. « Il a envoyé les photos intimes, très exposées aux parents de la victime », déclare le commissaire. Se servant de ce subterfuge, il aurait contraint la fille à rester avec lui durant six longues années. « À chaque fois qu’il avait besoin de faire ses sales besognes, il appelait la fille en lui disant si tu ne viens pas je vais publier tes photos ». Et quand la fille, lassée par cette prise d’otage, décide de rompre, « il a fini par envoyer les photos d’elle à ses oncles qui sont à l’extérieur et à certaines de ses sœurs », explique le commissaire Ibrahima Arafac.

Thierno Bah ne reconnait cependant pas les faits à lui reprochés. Il se présente même en victime, à son tour. « C’est à cause d’une accusation d’une fille que je suis ici », lâche-t-il à propos. Selon sa version, c’est plutôt lui qui aurait décidé de mettre un terme à la relation avec Kadiatou. Celle-ci ne supportant pas cette rupture, aurait utilisé son compte Facebook dont elle connaissait par ailleurs l’identifiant et le mot de passe pour publier ses propres photos, afin de lui en faire porter la responsabilité. « Nous avons été ensemble pendant 6 ans, depuis 2014. Les 3 premières années, tout allait bien. Lorsque j’étais à Dakar en 2016, c’est elle même qui m’a envoyé des photos d’elle, nue, et avec son propre consentement. Quand je lui ai demandé pourquoi elle m’envoie ça, elle a répondu que c’est parce qu’on est distants et qu’ainsi je peux regarder ses photos en attendant mon retour. En 2017, je suis revenu et j’ai trouvé qu’elle a changé de comportement. Alors j’ai décidé d’arrêter avec elle.  Elle utilisait déjà mon mot de passe avant ça. On a le même compte qu’on utilisait ensemble. (…) Comme j’ai décidé de ne plus la suivre à cause de son changement de comportement et que j’ai commencé à suivre une autre, elle a dit qu’elle allait me mettre dans des problèmes et que je ne m’en sortirais jamais », explique-t-il.

Balla Yombouno

Articles Similaires

StarTimes diffuse en exclusivité la série indienne « La Veuve blanche »

LEDJELY.COM

Un corps sans vie découvert à Dixinn-Landréah

LEDJELY.COM

ENTA : deux trains entrent en collision, un mort et plusieurs blessés

LEDJELY.COM

Arrestation de Tibou Kamara : le CNRD brise le silence

Ledjely.com

CEDEAO : quand la Guinée fait les frais de la « peur » des coups d’Etat

LEDJELY.COM

Et si Alpha Condé n’était pas encore hors-jeu ?

LEDJELY.COM
Chargement....