Ledjely.com
Accueil » Quand on fait de la politique, on participe aux élections ( Dr Fodé Oussou Fofana)
A la une Actualités Guinée Politique

Quand on fait de la politique, on participe aux élections ( Dr Fodé Oussou Fofana)

Les différentes coalitions politiques ont reparti entre elles les 15 places qui leur sont réservées au CNT, lundi 22 novembre 2021, à l’issue d’une réunion qui a duré plusieurs heures. La clé de répartition ne fait pas l’unanimité, certains acteurs ont claqué la porte avant la fin de la réunion. L’ANAD et le RPG Arc-en-ciel prendront huit sièges et les autres le reste. Dr Fodé Oussou Fofana, vice président de l’UFDG, invite ceux qui ne sont pas satisfaits à présenter de façon individuelle leur candidature. 

 L’alliance dirigée par le Président de L’UFDG ( ANAD) aura quatre sièges tout comme le RPG Arc-en-ciel. Dr Fodé Oussou Fofana a révélé que parmi les critères qui ont été arrêtés au cours de cette rencontre, figure le nombre de partis ayant participé aux élections. « Et je pense que ce résultat reflète à peu près la réalité. L’objectif, c’est de désigner des Guinéens qui vont aller au CNT, parler d’une seule voix et qui vont défendre les positions de la classe politique guinéenne », a déclaré le vice-président de L’UFDG, avant d’ajouter que les choix sur les candidats au sein de l’ANAD vont être discutés avant le jeudi. « On va se retrouver pour faire une seule lettre, constituer une délégation qui va aller déposer ça à qui de droit », précise-t-il

Au cours de ces rencontres, des alliances ont décidé de se retirer du processus, estimant que les critères de désignation qui étaient prévus au préalable pour deux représentants par coalition, ont été changés. C’est le cas de l’inter-coalition politique dirigée par Mamadou Sylla et la coalition politique pour la rupture ( CPR). Face à ces retraits, Dr Fodé Oussou Fofana estime que tout le monde est libre de déposer sa candidature « Si certains partis politiques ne veulent pas rester dans l’inter-coalition, mais chacun n’a qu’à aller déposer son dossier. S’ils disent qu’ils ont droit à 4 ou 5, 6. Il est de leurs responsabilités de donner les critères sur lesquels ils se sont basés pour dire qu’ils doivent avoir 4 ou 5. Chacun doit avoir le nombre de représentants qu’il mérite. Quand on fait de la politique, nous allons aux élections. Il y a un poids que le peuple donne [ à un parti politique] » conclut-il.

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

Le CNT n‘est pas l’égal des 8e et 9e législatures de l’Assemblée nationale

LEDJELY.COM

KISSIDOUGOU : sale temps pour les vendeurs des pagnes Faré Yaré !

LEDJELY.COM

MADINA-OULA : 26 personnes arrêtées dans un conflit domanial

LEDJELY.COM

Sory Doumbouya dévoile ses ambitions à la tête de la Confédération nationale des professionnels de la pêche de Guinée

LEDJELY.COM

ACCOMPAGNEMENT DU SPORT : Guinée Games continue sa mission citoyenne !

LEDJELY.COM

Face à la pénurie de carburant, la SONAP en guerre contre la vente de l’essence dans les bidons

LEDJELY.COM
Chargement....