Ledjely.com
Accueil » Le centre de la FITIMA anticipe la célébration de Noël
Actualités Humanitaire

Le centre de la FITIMA anticipe la célébration de Noël

La Fondation internationale Thierno et Mariam a célébré ce samedi 18 décembre la 11e édition de ‘’l’Arbre de Noël’’, à son siège où la cérémonie a mobilisé plusieurs enfants porteurs de handicap accompagnés de leurs parents. Pendant la fête, sous des tonnerres d’applaudissements, ces enfants ont présenté plusieurs scènes sur différents thèmes, notamment la stigmatisation, la marginalisation, le non-respect des droits des enfants porteurs de handicap… En outre, il y a eu des prestations sur le langage des signe pour les enfants sourds muets.

Hafsatou Diallo, déléguée au pole handicap à FITIMA, a d’abord rappelé la mission principale du centre qui est d’améliorer les conditions de vie des enfants porteurs de handicap, avant de d’expliquer les motifs de la fête. « Depuis 11 ans, nous essayons de casser la barrière du handicap. En faisant cela avec toutes les autres activités au centre en fin d’année avec l’engouement de Noël, on s’est fixés pour objectif d’organiser une fête hétérogène ; c’est-à-dire on mélange les enfants d’ici avec d’autres venant de l’extérieur pour faire des prestations afin de montrer à l’opinion publique, à la communauté, que malgré leur handicap, ces enfants ont des capacités comme les autres enfants, qu’ils sont aussi épanouis. Avec cette fête ils ont plus confiance en eux et ça attire aussi les partenaires par ce que ça montre aussi le sérieux que nous faisons ici. Ça leur permet également de comprendre que les autres enfants ne sont pas meilleures qu’eux », a-t-elle indiqué.

Pour obtenir le résultat escompté auprès de chaque enfant, Ciré koulibaly, responsable du programme socio-éducatif à FITIMA, a assuré dans ce centre il y a un programme spécifique pour chaque enfant en fonction de ses besoins. « Quand un enfant vient, on fait son bilan éducatif qui va nous permettre de connaître leur centre d’intérêt. Par exemple, les enfants qui ont un handicap mental ont un cette d’intérêt très limité (…) On propose des activités adaptées pour chaque enfant. C’est ce qui nous permettra d’atteindre nos objectifs et de réaliser les activités que nous voulons avec eux. Et organisée cette cérémonie chaque année, c’est en quelque sorte une évaluation », a-t-elle confié.

Les parents des pensionnaires du centre disent être satisfaits de l’éducation que reçoivent leurs enfants. C’est le cas de Kadiatou. « Je suis très heureuse de voir mon fils faire une prestation et ce malgré son handicap. Cela fait huit années que mon enfant qui est sourd-muet évolue dans ce centre. Depuis qu’il est là, on se comprend très bien. Il commence à maitriser le langage des signes, il écrit, et fait beaucoup de chose. Je sens qu’il est très épanoui », a déclaré la mère d’un des bénéficiaires du programme de FITIMA.

Mariama Ciré Diallo

Articles Similaires

GUINEE : les Etats-Unis soutiennent les sanctions de la CEDEAO

LEDJELY.COM

TPI DIXINN : Étienne Soropogui placé sous « contrôle judiciaire »

LEDJELY.COM

URGENT : Capitaine Dadis Camara, Moussa Tiegboro et Pivi placés sous mandat de dépôt

LEDJELY.COM

TEMOIGNAGE : « Quand le président Kory me confiait que pour lui, la politique, c’est fini »

LEDJELY.COM

LA HAYE/CONAKRY : des procès pour l’exemple

LEDJELY.COM

Le CNT adopte des recommandations pour la qualification de l’éducation

LEDJELY.COM
Chargement....