Ledjely.com
Accueil » MAMOU : lancement du projet Amélioration de la santé des jeunes pour capturer le dividende démographique
ActualitésGuinéeHumanitaireMoyenne-GuinéePublireportageSociété

MAMOU : lancement du projet Amélioration de la santé des jeunes pour capturer le dividende démographique

Le projet “Amélioration de la santé des jeunes pour la capture du dividende” une initiative qui touche trois pays de la sous-région ouest africaine dont la République de Guinée a été lancé ce Samedi 12 mars 2022 dans la ville carrefour à la maison des jeunes de Mamou. Présidée par le Secrétaire Général du ministère de la Jeunesse, la cérémonie a en outre connu la présence de la représentante-pays du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), partenaire financier du projet, du gouverneur de la région administrative de Mamou, des trois préfets de la région ainsi de nombreux citoyens venus de la ville-carrefour, a constaté le correspondant de Ledjely.com dans la région.

A l’instar de la communauté internationale qui a adopté en septembre 2015 l’agenda 2030 en vue de l’atteinte des Objectifs du développement durable (ODD), les dirigeants africains quant à eux ont, à travers ‘’l’agenda 2063 : « l’Afrique que nous voulons »’’ adopté une série d’actions en faveur de la jeunesse qui constitue un véritable catalyseur pour le développement. Une volonté orientée vers l’adoption de politiques devant déboucher sur l’exploitation du potentiel humain des jeunes que chaque pays africain s’est engagée à traduire en actes.

Elhadj Amadou Tidiane Diallo, maire de la commune urbaine de Mamou s’est réjoui du fait que sa localité ait été choisi au nombre des bénéficiaires de ce projet. « Nous sommes très réconfortés par votre présence dans notre ville, car nous sommes déjà convaincus que Mamou gagnera davantage de l’appui du Fonds des Nations unies pour la population à travers le projet multi-pays (Guinée, Gambie et Guinée Bissau) portant sur l’autonomisation des jeunes et dividende démographique », a déclaré le maire.

Pour sa part, le gouverneur de la région administrative de Mamou, estimant que l’initiative dont c’était le lancement est hautement stratégie, s’est engagé à œuvrer en faveur du succès de celle-ci.  « L’amélioration de la santé des jeunes pour capturer le dividende démographique est une initiative hautement stratégique qui vient contribuer au développement harmonieux et équilibré dont notre pays a tant besoin », admet Aly Badara Camara. Qui s’empresse d’ajouter : « Je réitère la totale adhésion des autorités régionales, préfectorales et communales pour une mise en œuvre réussie du projet “Amélioration de la santé des jeunes pour exploiter le dividende démographique ” dans les collectivités cibles de la région administrative de Mamou ».

Quant à Dr Olga Sankara, représente-pays de l’UNFPA, elle a axé son intervention sur l’objectif de ce projet multi-pays dont elle note qu’il est modèle de développement intégré. « Ce projet multi-pays Guinée, Gambie et Guinée Bissau, fruit d’un financement de la coopération Italienne, constitue un modèle innovant de développement intégré. En Guinée, c’est la région administrative de Mamou qui constitue le réceptacle de cette initiative. L’objectif du projet est de créer un environnement propice pour exploiter le dividende démographique et l’autonomisation socio-économique des jeunes autour des quatre piliers de la feuille de route du dividende démographique de l’Union Africaine à savoir : emploi et entreprenariat, éducation et développement des compétences, santé et bien-être et droits, Gouvernance et autonomisation des jeunes », a-t-elle indiqué. Mais à l’en croire, pour atteindre les résultats escomptés, « le déploiement d’un travail synergique entre les différents acteurs impliqués et un engagement collégial sont indispensables ».

Enfin, Mohamed Sidiki Kaba, secrétaire général du ministère en charge de la Jeunesse et des Sports, représentant du ministre, a tout d’abord remercié les partenaires avant de dégager le rôle de la jeunesse dans un pays. « La population guinéenne est en majorité jeune, ces jeunes restent et demeurent pour notre pays le levier incontournable et indispensable pour tout processus menant à une stabilité politique, sociale, économique et culturelle. Raison pour laquelle, ils ne doivent plus être une cible des actions néfastes mais plutôt des partenaires incontournables de développement. C’est pourquoi investir davantage sur ces jeunes est une nécessité », souligne-t-il. Et justement reconnait-il : « le présent projet qui porte sur l’autonomisation des jeunes et dividende démographique bénéficie d’un financement de l’agence Italienne de coopération au développement et il constitue une réponse efficace et efficiente ».

Il est à noter que ce projet qui en est à sa phase pilote, couvre les 13 localités de la région de Mamou, avec des interventions en matière de renforcement de compétences pour permettre aux jeunes d’accroître leurs capacités en termes de développement de leur leadership et garantir leurs droits sexuels et reproductifs.

Boubacar R. Barry, Mamou pour Ledjely.com

Articles Similaires

TPI de Kaloum : la partie civile regrette le report de l’audience dans le procès avec l’ancien ministre Ahmed Kanté

LEDJELY.COM

L’UNICEF soutient le Gouvernement guinéen pour la signature du plan d’adhésion de la Guinée à l’Initiative pour l’Indépendance Vaccinale

LEDJELY.COM

CNT : Dr. Dansa Kourouma interpelle Bah Oury sur quelques défis de l’heure

LEDJELY.COM

Opinion : la durée des processus de transitions militaires en Afrique

LEDJELY.COM

Hadj 2024 : les pèlerins guinéens ont commencé à rallier les Lieux saints

LEDJELY.COM

Recrutement à la Fonction publique : le ministre Bourouno a lancé les épreuves à Labé

LEDJELY.COM
Chargement....