Ledjely.com
Accueil » REPLIQUE : « Ce n’est pas à Malick Sankhon de parler de mauvaise gestion »
A la uneActualitésGuinéePolitique

REPLIQUE : « Ce n’est pas à Malick Sankhon de parler de mauvaise gestion »

Autour de la désignation plus que controversée de Kassory Fofana à la tête du Conseil exécutif provisoire (CEP), on se crêpe le chignon au RPG, l’ancien parti au pouvoir. En particulier, les aveux servis par l’ancien Directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) chez nos confrères de FIM, le vendredi dernier ne passe pas. Le fait pour Malick Sankhon de confesser que le coup d’Etat du 5 septembre dernier était synonyme de la gouvernance d’Alpha Condé est même perçu comme une manœuvre autodestructrice. Conséquence, beaucoup de ses anciens compagnons s’efforcent de s’en distinguer. C’est le cas de l’ancien ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement du dernier gouvernement d’Alpha Condé et leader du parti GRUP. Papa Koly Kourouma, s’exprimant chez nos confrères d’Espace FM, rétorque que ce n’est pas à Malick Sankhon de jouer au procureur accusateur. Une réplique à double sens : non seulement ce n’est pas à lui que cette tâche incombe, mais ce n’est surtout pas à lui de faire la morale sur une prétendue mauvaise gestion.

« S’il y a eu les événements du 5 septembre 2021, c’est parce que nous avons mal gouverné et j’assume ma part de responsabilité » avait indiqué Malick Sankhon, qui par la même occasion avait demandé pardon au peuple de Guinée pour, dit-il, sa part de responsabilité dans l’échec qu’aura été la gestion du président Alpha Condé.

Pour le président du GRUP, parti allié du RPG-arc-en-ciel, tout d’abord, « ce n’est pas à cette personne (Malick Sankhon) de parler d’une mauvaise gestion. [D’autant plus] qu’aujourd’hui, le CNRD est en train d’auditer l’ensemble des ministres pour savoir qui a fait quoi ? »

Poursuivant, l’ancien ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement estime également que si mauvaise gestion, il y a eu, la responsabilité ne peut être établie que de manière « individuelle et non collective ». Pour lui donc, au lieu d’accuser qui que ce soit, il faudrait plutôt chercher à savoir qui a fait quoi. Et Papa Koly Kourouma de rappeler à ce sujet : « C’est ce que le CNRD est en train de faire à travers la CRIEF et les investigations se mènent au niveau de la gendarmerie ».

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

Coopération : Bassirou Diomaye Faye attendu à Conakry, 15 ans après la dernière visite d’un président sénégalais

LEDJELY.COM

CRIEF : Yaya Kairaba Kaba suspend trois magistrats

LEDJELY.COM

Hadj 2024 : le premier convoi part de Conakry le 25 mai

LEDJELY.COM

Retrait des agréments des médias : « Je suis choqué et déçu, mais pas surpris »

LEDJELY.COM

Autonomisation des femmes : Le CAEF de Kaloum inauguré après sa rénovation

LEDJELY.COM

Kamsar : la CBG célèbre la journée mondiale de la biodiversité

LEDJELY.COM
Chargement....