Ledjely.com
Accueil » Les femmes des MUFFA et MC2 en colère contre Afriland First Bank
A la uneActualitésEconomieGuinée

Les femmes des MUFFA et MC2 en colère contre Afriland First Bank

Les femmes et jeunes des Institutions de microcrédit que sont la Mutuelle financière des femmes africaines(MUFFA) et la Mutuelle communautaire de croissance (MC2) ont manifesté ce vendredi 18 mars 2022, devant le siège de Afriland First Bank, sis dans la commune de Kaloum. Ils réclament tous de l’argent qu’ils disent avoir cotisé et déposé de cette banque. De l’argent qu’ils estiment à plusieurs centaines de millions de francs guinéens.

Devant la banque, les grognards scandaient des slogans “Afriland zéro,  Afriland voleur, Afriland dégage’’. Et sur les banderoles, les mots d’ordre étaient de la même tonalité : « A bas Afriland first bank de Guinée. Afriland First Bank dégage »

Accusant la banque d’arnaque, Nanfadima Magassouba, secrétaire générale de la fédération MC2 MUFFA et PCA de la MC2 de Koundara ne mâche pas ses mots. Nous accusons Afriland First Bank de vol, d’arnaque, de détournement, de mensonge sur les comptes des MC2 MUFFA ». Et ces griefs, elle les explique : « En 2015, l’ex président Alpha Condé a donné 95 milliards GNF comme caution à Afriland Firt Bank pour mettre en place les MC2 MUFFA pour financer les activités génératrices de revenus des jeunes et des femmes. On a mis en place 136 unités, mais 95 ont été opérationnelles. Sur les 95, il y a plus de 30 qui n’ont pas eu de financement mais qui ont ouvert les comptes et qui ont déposé leurs épargnes et des cautions pour avoir le crédit. Malheureusement, jusqu’à présent ces unités n’ont pas eu de crédit ». Il s’y ajoute, poursuit-elle que, « Afriland First Bank a organisé un système de vol pour signer des bordereaux au nom des présidentes des PCA pour sortir l’argent de nos comptes.  A date, aucune unité ne fonctionne par manque de liquidités, on n’a plus d’argent dans nos comptes ».

Depuis trois semaines, dit-elle, les responsables de ces mutuelles sont derrière les responsables de la banque afin d’obtenir les relevés de leurs différents comptes en vue de faire les rapprochements. En vain.   « Ils ont refusé de nous donner des relevés alors qu’ils sont allés chercher nos serveurs dans toutes nos unités et ils sont venus mettre les serveurs à zéro et on a aucune donnée. Seuls eux ont les données », martèle-t-elle.

A rappeler que, lors des concertations nationales avec les forces vives de la nation, les patrons des institutions financières ont exposé leurs difficultés au CNRD.  Et, selon Hadja Djenabou Keïta, à l’époque la présidente de la fédération nationale des MUFFA et MC2 de Guinée, le président du CNRD s’était engagé à les accompagner.

Au moment où nous quittions les lieux, les manifestants étaient toujours là. Ils étaient néanmoins empêchés d’accéder à la banque par les forces de l’ordre. Ils sollicitent l’implication du colonel Mamadi Doumbouya.

Balla Yombouno

Articles Similaires

De l’eau potable à l’école primaire de Gbackédou

LEDJELY.COM

Evaluation des partis politiques : Dr. Faya Millimono proteste

LEDJELY.COM

Dubaï : comment des africains ont été dupés par une « sulfureuse » société immobilière, dénommée The First Group…

LEDJELY.COM

Environnement : EDG et ses partenaires se mobilisent pour la réhabilitation des têtes de sources de quatre barrages hydroélectriques à Kindia

LEDJELY.COM

Guinée : le ver est-il dans le fruit ?

LEDJELY.COM

Santé : le comité technique du projet sur l’analyse approfondie du genre dans la vaccination se réunit à Conakry

LEDJELY.COM
Chargement....