Ledjely.com
Accueil » Le Collectif des 58 divisé autour des Assises nationales
A la uneActualitésGuinéePolitique

Le Collectif des 58 divisé autour des Assises nationales

Ce n’est peut-être encore l’implosion. Mais des lignes de fracture apparaissent dans les rangs des 58 partis politiques signataires de la déclaration qui, il y a quelques jours, exigeaient l’ouverture d’un cadre de dialogue. Et c’est autour des assises nationales que ces divisions se manifestent. Il avait été indiqué que les membres du Collectif se mettaient en marge des Assises, dans la mesure où ils n’étaient pas « associés » et qu’ils n’avaient pas d’information sur la façon les assises allaient être organisées. Une réunion tenue au siège de l’UFDG, dans l’après-midi d’hier lundi avait expressément acté cette position.

Sauf que ce mardi, certains membres de ce regroupement de partis politiques ont bel et bien été aperçus dans la salle du palais Mohamed V. C’est le cas d’El hadj Mamadou Sylla qui, interrogé par la presse, a indiqué que c’est la CORED, sa coalition politique qui retenu le principe que les membres prennent part à la cérémonie d’ouverture. Parce qu’à l’en croire, il faut savoir distinguer le « dialogue politique » des « Assises nationales ». « Si on peut se parler pour résoudre le problème de la Guinée, c’est bon. Et ça n’a rien à voir avec le dialogue politique », déclare-t-il au micro de Ledjely.com.

De son côté, Dr. Makalé Traoré, président du Parti de l’action citoyenne pour le travail (PACT) voit ces Assises comme une « opportunité de construire quelque chose de nouveau ». Or, estime-t-elle : « cette opportunité, même lorsqu’elle est minime (avec le fait qu’elle ne dispose pas encore des TDR ou d’aucune information se rapportant à la façon dont les Assises seront organisées, ndlr), il faut la saisir pour la Nation ».

Par contre, d’autres formations dont l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) de Cellou Dalein Diallo et de l’Union des forces républicaines (UFR) de Sidya Touré n’y ont pas envoyé de représentants.

Serait-ce alors le début de l’éclatement de ce bloc dont les menaces ont précipité les rencontres récentes entre le ministre de l’Administration du territoire, et les principales entités des forces vives de la Nation ? Rien n’est moins sûr.

Ledjely.com

Articles Similaires

Nanfo Ismaël Diaby : « C’est honteux qu’on nous attaque à cause de notre conviction »

LEDJELY.COM

Conseil d’administration de la Maison de la Presse: le REMIGUI, un nouvel entrant au servie de la presse nationale…

LEDJELY.COM

L’UFDG appelle le colonel Doumbouya à se méfier de Bogola Haba

LEDJELY.COM

TRANSITION : le RPG s’en remet aux 24 mois

LEDJELY.COM

RGPH, RAVEC…Fodé Baldé émet des réserves

LEDJELY.COM

AEROPORT DE CONAKRY : Fodé Oussou se moque du boucan qui a entouré le lancement du Wifi

LEDJELY.COM
Chargement....