Ledjely.com
Accueil » Réduction des prix des denrées alimentaires : ce qu’en pense Ousmane Keïta de l’Union des consommateurs
ActualitésCommerceSociété

Réduction des prix des denrées alimentaires : ce qu’en pense Ousmane Keïta de l’Union des consommateurs

Le gouvernement guinéen, à travers la Chambre de commerce, d’industrie et d’artisanat de Guinée, a fixé ce jeudi 07 avril 2022 les prix des certains denrées alimentaires de première nécessité dans le grand Conakry en vue de soutenir le panier de la ménagère en cette période de crise économique mondiale. Une initiative que salue l’Union des consommateurs de Guinée (UCG).

Cette démarche du chambre de commerce, d’industrie et d’Artisanat de Guinée intervient au moment où les fidèles musulmans observent le jeûne du ramadan synonyme de période de forte consommation. « Pour nous, ces mesures viennent dans le cadre du processus pour combattre la vie cher, et nous le saluons », souligne d’entrée Ousmane Keïta, son président.

Poursuivant, le président de l’UCG a indiqué « ça nous met dans une posture vraiment idéale pour pouvoir combattre les commerçants qui vont aller au-delà des prix qui ont été mentionnés. Pourquoi je dis ça ? parce que certains comprendront qu’à certains niveaux, il y a de légères augmentations. Je n’excuse pas cela mais je dirais que le contexte international fait que, il est difficile, peut être d’y aller autrement. Par contre, le fait de les plafonner va venir dissuader les commerçants qui ont l’habitude, en cas de problème, de majorer les prix de leurs produits comme ils le veulent, en dehors de toute réglementation. Je crois que ce plafonnement déjà est une bonne chose. Ça nous permet d’avoir une idée sur les prix. Ça permet aux consommateurs d’avoir une idée sur les prix, d’aller dire au commerçant, qui est parti au-delà de ces prix là qu’il n’a pas raison. De venir dénoncer ces commerçants là pour que l’on puisse aller vers eux ».

Puis de d’ajouter : « A mon avis ça devrait être respecté ou du moins on devrait forcer les commerçants à rester cela parce que c’est venue d’eux-mêmes ».

Souvent, l’argument qui était mis en avant par les commerçants pour l’augmentation des prix des denrées alimentaires était la hausse des taxes douanières. Pour Ousmane Keïta. « Les taxes douanières ont baissé et c’est effectif. Donc, il n y a pas de raison que les prix ne baissent pas », rappelle-t-il.

Dans les prochains jours, l’Union des Consommateurs prévoit une campagne de sensibilisation envers les commerçants « au niveau de tous les marchés de façon à ce que la règle soit respecter. De façon à ce que les commerçants soient citoyens. Et la seule façon de faire qu’ils le soivent c’est d’aller vers eux, tranquillement et de les sensibiliser à la chose ».

Il n’exclut pas, par ailleurs, la mise en place d’une brigade qui aura pour mission le suivi des prix sur le marché.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Séismes en Turquie/Syrie : Qu’en est-il des ressortissants guinéens ?

LEDJELY.COM

CRIEF : Paul Moussa Diawara rejette les accusations de détournement

LEDJELY.COM

Le représentant pays de l’UNICEF en tournée à Labé

LEDJELY.COM

Kankan : un bâtiment et son contenu consumés dans le quartier Bordo

LEDJELY.COM

EMA 2023 : liste des présélectionnés dans les catégories « Entreprise publique de l’année » et « Chef d’entreprise de l’année »

LEDJELY.COM

TPI Dixinn : le délibéré dans l’affaire de Makhissa Sampou attendu le 6 mars

LEDJELY.COM
Chargement....