Ledjely.com
Accueil » ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : vers la promotion de la médiocrité ?
ActualitésEnseignement supérieurSociété

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : vers la promotion de la médiocrité ?

Visiblement le maintien de la quiétude sociale par le CNRD prend de l’ascendance sur toute autre considération en Guinée y compris sur la promotion du mérite et des méritants.

En effet, sous la pression du mouvement syndical qui menaçait de déclencher une grève illimitée dans le secteur de l’enseignement, le gouvernement a signé un protocole d’accord le 7 avril 2022, en acceptant la plateforme revendicative des enseignants.

La signature de cet accord est en soi est une bonne chose, puisqu’elle peut logiquement déboucher sur l’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants. Mais à regarder de plus près cet accord, on se rend compte qu’il cache quelque chose de très préjudiciable à la qualité du système d’enseignent supérieur et de la recherche scientifique en Guinée. Le point 16 de cet accord dit en effet : « De la promotion en grade académique par les deux voies (nationale et CAMES) …. Résolution : Sur ce point les parties conviennent de respecter les deux voies ». C’est-à-dire que les enseignants chercheurs et chercheurs auront désormais le loisir de choisir la voie qui leur semble facile et accessible pour avoir les grades et la promotion académique. Et bien sûr, en pareille circonstance, on sait que dans les faits, il n’y pas de débat. La voie du CAMES ne sera plus empruntée par les tocards qui voudront tous passer par un comité national dont on peut déjà prédire les conséquences.

Le 07 février 2017, l’arrêté N° 2017/229/MESRS/CAB portant redéfinition des attributions de la commission nationale de recrutement et de promotion des enseignants chercheurs et chercheurs avait été signé par le ministre de l’Enseignement supérieur d’alors, Abdoulaye Yéro Baldé. A l’article 4 de cet arrêté, il était stipulé : « A compter du 1er janvier 2022, tous les dossiers de promotion aux grades académiques de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique seront soumis au CAMES ». Cette décision était considérée par les professionnels de l’enseignement supérieur comme la seule garantie d’une reconnaissance de nos diplômes et grades académiques au niveau du CAMES.

Il faut rappeler que dès la signature de cet arrêté, certains cadres du ministère de l’Enseignement supérieur ainsi quelques enseignants de l’université, plutôt partisans du moindre effort et habitués aux combines locales, s’y étaient farouchement opposés. Quelques-uns d’entre eux étaient allés jusqu’à saisir e Président Alpha Condé afin qu’il fasse rapporter l’arrêté par Yéro Baldé. Comprenant les enjeux de ce plan machiavélique, Alpha Condé avait refusé et au contraire, avait même ouvertement demandé au ministre Yéro de ne rien changer.

Le fait de mettre ce changement dans la plateforme revendicative du mouvement syndical aura donc été une manœuvre orchestrée par les médiocres. « La corruption, le clientélisme et le copinage pourraient par conséquent être hissés au rang de critères de sélection des dossiers », souligne un cadre du ministère de l’Enseignement supérieur, écœuré par la signature de cet accord par le gouvernement. Désormais, les médiocres et les saboteurs peuvent se frotter les mains, puisqu’ils auront désormais accès à tous les grades sans aucun effort en choisissant le plus court chemin.

Il est temps encore de rectifier le tir pour le bien du système d’enseignement.  A défaut, on expose nos enseignants chercheurs à devoir justifier leurs grades devant d’autres comités académiques à l’international. Ce qui ne serait pas sans conséquence pour l’image du pays.

Ledjely.com

Articles Similaires

AN 1 DU CNT : le président de l’Assemblée législative du Burkina Faso répond à l’invitation de la Guinée

LEDJELY.COM

Justice : hommage à l’ancien ministre Me Bassirou Barry

LEDJELY.COM

Matoto : Mamadouba Tos et Morissanda Kouyaté participent à la journée de l’assainissement

LEDJELY.COM

Culture : vers la construction d’une école de danse en Guinée

LEDJELY.COM

Circulation routière : le CNRD déclare la guerre aux encombrants physiques

LEDJELY.COM

ASSISES NATIONALES : tenue à Conakry d’une journée de vulgarisation des recommandations

LEDJELY.COM
Chargement....