Ledjely.com
Accueil » AGRICULTURE : Mamoudou Nagnalen invite à investir dans le secteur
A la uneActualitésAgricultureEconomieGuinéePolitique

AGRICULTURE : Mamoudou Nagnalen invite à investir dans le secteur

Le ministre de l’Agriculture et de l’Elevage était face à un parterre de journalistes ce vendredi 15 avril 2022 à Conakry. Mamoudou Nagnalen Barry a mis l’occasion à profit pour discuter des stratégies définies par son département pour encourager les différentes couches socio-professionnelle à investir dans le secteur agricole.

La crise née du conflit russo-ukrainien a forcément un impact sur la sécurité alimentaire mondiale et particulièrement en Guinée. C’est pourquoi les autorités de ministère de l’Agriculture sont en pleine réflexion en vue d’identifier des stratégies permettant d’atténuer les effets de cette crise sur le pays. « C’est pour cela le président de la transition a instruit le premier ministre de faire tout ce qui est possible pour améliorer la production en Guinée afin de réduire de façon considérable notre dépendance vis-à-vis des importations de produits alimentaires. Et c’est dans ce cadre-là que vous allez remarquer que monsieur le président a exigé que chaque ministre d’abord, s’implique dans la production agricole », a déclaré le ministre Mamoudou Nagnalen Barry.

Mais de ce défi de circonstance, pourrait émerger une dynamique pouvant conduire à l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire. En tout cas des acteurs d’envergure entendent se joindre à la bataille.  « Les groupes Albayrak et SONOCO qui veulent faire 10 mille hectares maintenant. D’ailleurs, ils veulent monter à plus de 15 mille hectares ; GUICOPRES nous a également adressé un courrier pour faire 5 mille hectares cette année (c’est 5 fois ce que tous les ministres veulent faire). Le groupe GUITER SA aussi souhaite faire 7.500 hectares cette année », a annoncé le ministre.

Le département de l’agriculture se dit prêt à accompagner tout citoyen ou structure qui souhaite évoluer dans le secteur agricole. « Il y a des financements directs qu’on va commencer à déployer bientôt avec le fonds de développement agricole. Mais à condition que la volonté et le courage soient manifestes. L’Etat pourrait accompagner à travers le ministère », a rassuré le chef de département.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Baccalauréat 2024 : le taux de réussite en recul

LEDJELY.COM

Maison centrale : le ministre de la Justice libère une quinzaine de détenus « oubliés »

LEDJELY.COM

Kenien-Hafia : le supplice des usagers

LEDJELY.COM

Contexte socio-économique : l’opérateur économique, Mohamed Kourouma, donne son avis

LEDJELY.COM

Insolite : le domicile du préfet de Kouroussa envahi par les abeilles

LEDJELY.COM

Ousmane Gaoual Diallo : « Ce n’est pas une élection qui peut développer un pays »

LEDJELY.COM
Chargement....