Ledjely.com
Accueil » PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT : les “actions flash” ne suffisent pas, selon Fatoumata Chérif
A la une Actualités Environnement Guinée

PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT : les « actions flash » ne suffisent pas, selon Fatoumata Chérif

Alors qu’au début de la transition, les acteurs de l’environnement se plaignaient du manque d’intérêt accordé à leur secteur, la sortie du président du CNRD la semaine dernière les a plutôt rassurés. Pour eux, il existe déjà une volonté politique affichée qu’il faut maintenant transformer en actes concrets. Ceci, pour gagner le pari de garder Conakry et ses environs sains. 

Eco-activiste, fondatrice de Selfie déchets et de l’initiative Eco-point, Fatoumata Chérif salue la récente sortie du président de la transition relative à la question des déchets. Pour elle, cela traduit l’engagement politique du gouvernement actuel qui pourrait amener d’autres parties prenantes à s’engager. « Plusieurs dynamiques doivent engagées dans le sens de promouvoir des actions durables de salubrité publique. Il ne s’agit pas de faire des actions à compte goutte, politiques ou juste des actions passagères. J’espère que cette sortie inopinée du président de la transition pourrait marquer le début des actions d’envergure dans la lutte contre les déchets à Conakry. Je peux dire que c’est déjà un bon signe de voir un engagement politique, parce que toute la difficulté reste là. Il y a beau avoir des idées, des actions, des projets, tant qu’on n’a pas l’engagement politique qui suit, il ne peut pas y avoir de déblocage car la question des déchets bien que citoyenne reste aussi une question de gouvernance, parfois de souveraineté… Les actions flash ne suffisent pas », a-t-elle laissé entendre.

Pour cette activiste de l’environnement, la Guinée au-delà de la transition politique doit connaître une réelle transition écologique. Cette transition passe notamment par la gestion environnementale, comme une politique et la vision de l’environnement sous un autre angle car « dès que la dimension économique d’un problème est comprise, elle devient une opportunité ».

Pour assainir Conakry et les autres villes, Fatoumata Chérif mise ainsi sur plusieurs actions que le CNRD gagnerait à réaliser. « Il faut penser au recyclage, réduire la quantité de déchets qui est rejetée dans la nature. Il faut que des acteurs s’implique et que l’Etat aussi donne l’opportunité aux jeunes porteurs de projets d’implémenter leurs initiatives à grande échelle (…) Aux autorités, il existe des solutions dont la nôtre qui peut non seulement lutter contre les déchets mais aussi créer de l’emploi pour les jeunes (…) Sur la mise à disposition des poubelles, il faut qu’elles soient en deux catégories : une poubelle pour les déchets à recycler et une autre pour les déchets ménagers (…) Il faut qu’on suive un plan d’actions concret. Aux citoyens, je vous demande de ne pas laisser la lourde charge à l’État seulement dans la gestion de vos déchets. Abonnez-vous aux PME, apprenez des astuces pour trier vos déchets », a-t-elle recommandé.

Elisabeth Zézé Guilavogui

Articles Similaires

FEGUIFOOT : le bail du CONOR prolongé de 10 mois

LEDJELY.COM

Le CNT n‘est pas l’égal des 8e et 9e législatures de l’Assemblée nationale

LEDJELY.COM

KISSIDOUGOU : sale temps pour les vendeurs des pagnes Faré Yaré !

LEDJELY.COM

MADINA-OULA : 26 personnes arrêtées dans un conflit domanial

LEDJELY.COM

Sory Doumbouya dévoile ses ambitions à la tête de la Confédération nationale des professionnels de la pêche de Guinée

LEDJELY.COM

ACCOMPAGNEMENT DU SPORT : Guinée Games continue sa mission citoyenne !

LEDJELY.COM
Chargement....