Ledjely.com
Accueil » BACCALAURÉAT 2022 : la plateforme “Objectif Bac 2022 pour Macenta” fait des annonces
A la uneActualitésEducationGuinée Forestière

BACCALAURÉAT 2022 : la plateforme “Objectif Bac 2022 pour Macenta” fait des annonces

Initiée en 2019, la quatrième édition du projet « 224 objectif bac » a été lancée ce samedi 7 mai 2022. C’est au cours d’une conférence de presse animée à Nongo, dans la commune de Ratoma, que ces enseignements qui œuvrent dans le volontariat ont annoncé les nouvelles orientations du projet appelé cette année « Objectif Bac 2022 pour Macenta ».

Selon Mohamed Ali Condé, c’est suite aux résultats peu satisfaisants de l’année dernière dans la préfecture de Macenta au baccalauréat que la plateforme “224 Objectif Bac” dont il est coordinateur a décidé d’orienter ses programmes dans cette localité cette année. « L’année dernière, ils ont présenté 2 415 candidats au baccalauréat, il n’y a eu que 99 admis soit 4,6% dans toute option confondue au niveau des huit (8) lycées dont six (6) qui sont publics et deux (2) dans les sous-préfectures. Et dans tout ça, il n’y avait que 14 filles. C’était le pire résultat dans la région administrative de N’Zérékoré. C’est ce qui nous motive cette année d’aller apporter un appui pédagogique à ces frères et sœurs qui se trouvent du côté de Macenta », a expliqué le journaliste de profession.

Pour pouvoir bien effectuer ces travaux de révisions pour les 2 156 élèves candidats qui vont faire le baccalauréat cette année dans la préfecture de Macenta, le coordinateur de la plateforme dont « le budget est estimé à 63 millions » annonce des nouvelles méthodes visant à apporter plus de précisions dans leurs activités. « Cette année, on a mis en place des chefs d’unités pédagogiques, c’est-à-dire dans chaque matière, il y aura un chef qui va coiffer tous les enseignants. Le but, c’est de revenir sur tous les anciens sujets qui sont venus au bac. On travaille là-dessus entre nous enseignants d’abord avant d’aller faire travailler les élèves sur ces différents sujets », a-t-il indiqué.

Après avoir lancé un appel aux citoyens de bonnes volontés de la préfecture de Macenta pour qu’ils acceptent d’héberger les 35 enseignants volontaires qui y seront cette année, Mohamed Ali Condé a également sollicité du ministère de l’Education nationale et l’Alphabétisation d’un appui institutionnel. « C’est-à -dire quand on est sur le terrain, qu’ils nous aident à ce que le DPE ou les enseignants qui sont là puissent nous faciliter le travail(…) Généralement, ils pensent que nous sommes venus pour mettre de la lumière sur leurs lacunes et de dire qu’ils ne foutent rien. Il y a toujours cette incompréhension. C’est d’où nous sollicitons l’appui du MENA », a lancé Mohamed Ali Condé.

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

Mesures à propos des EPA, ce qu’il faut retenir

LEDJELY.COM

Education : les enseignants contractuels menacent d’aller en grève

LEDJELY.COM

Blaise Goumou demande à être libéré

LEDJELY.COM

Guinée : les membres statutaires accentuent la pression sur le CONOR

LEDJELY.COM

Urgent: le FNDC projette une manifestation le 16 février

LEDJELY.COM

Siguiri : un accident de la route coûte la vie à deux personnes

LEDJELY.COM
Chargement....