Ledjely.com
Accueil » CONAKRY : Louda Baldé et ses partisans dans la rue pour réclamer l’agrément de leur parti
A la uneActualitésPolitique

CONAKRY : Louda Baldé et ses partisans dans la rue pour réclamer l’agrément de leur parti

Les militants du Parti de l’Unité et du Renouveau massivement mobilisés ont battu le pavé ce mardi, 10 mai 2022 à travers une marche pacifique pour exiger des autorités guinéennes l’obtention de l’agrément de leur formation politique.
Cette manifestation des militants du PUR est partie du siège, situé à Dixinn Bora en passant par le carrefour du stade du 28 septembre jusqu’au rond-point de l’échangeur. Tout au long du trajet, les militants étaient munis des pancartes sur lesquelles ont pouvait lire entre autres : ‘’ L’agrément du Parti PUR’’ ; ‘’ Nous sommes déterminés pour l’obtention de l’agrément du Parti’’.
« Ils ont donné l’ordre au ministère de ne pas nous donner notre agrément. Nous sommes allés jusqu’à rencontrer le ministre, le ministre nous a donné son numéro on l’a écrit plusieurs fois, on l’a appelé …ils ont mis pied sur l’agrément, sur le parti de l’unité et du Renouveau. On a utilisé tous les recours qui étaient en notre possession pour nous faire entendre, impossible, silence radio », a déclaré Louda Baldé.
Plus loin cet acteur politique accuse « la présidence de la République » de vouloir mettre à l’écart les dossiers du parti PUR.
Cette manifestation est le début d’une série de protestation pour l’obtention de l’agrément. « aujourd’hui, nous avons réuni nos militants et sympathisants pour dire qu’on a pas besoin de dire qu’on est guinéen. On va sortir demander de façon pacifique, comme vous l’avez vu, scander des slogans jusqu’à ce que nous soyons rétablis dans nos droits. La détermination qu’on a c’est la même détermination que le Colonel avait pour enlever le Pr Alpha Condé au pouvoir…nous irons faire des sit-in devant le palais Mohamed V, devant le ministère de l’administration du territoire, devant le stade du 28 septembre ça va être des sit-in synchronisés jusqu’à ce que nous soyons rétablis dans nos droits. Nous n’allons pas lâcher parce que c’est un droit constitutionnel », indique Louda Baldé, en colère.
N’Famoussa Siby

Articles Similaires

De l’eau potable à l’école primaire de Gbackédou

LEDJELY.COM

Evaluation des partis politiques : Dr. Faya Millimono proteste

LEDJELY.COM

Dubaï : comment des africains ont été dupés par une « sulfureuse » société immobilière, dénommée The First Group…

LEDJELY.COM

Environnement : EDG et ses partenaires se mobilisent pour la réhabilitation des têtes de sources de quatre barrages hydroélectriques à Kindia

LEDJELY.COM

Guinée : le ver est-il dans le fruit ?

LEDJELY.COM

Santé : le comité technique du projet sur l’analyse approfondie du genre dans la vaccination se réunit à Conakry

LEDJELY.COM
Chargement....