Ledjely.com
Accueil » ENSEIGNEMENT TECHNIQUE : “C’est grâce à mon diplôme d’électricienne que j’ai été nommée”
A la uneActualitésMoyenne-GuinéeSociété

ENSEIGNEMENT TECHNIQUE : « C’est grâce à mon diplôme d’électricienne que j’ai été nommée »

Aïssatou Barry, directrice de l’enseignement technique et de la formation professionnelle publique de la région administrative de Labé, est l’une de ces femmes — pas toujours nombreuses — à avoir choisi de faire carrière dans les centres de formation professionnelle (CFP). Ces lieux où on apprend des « métiers réservés aux hommes ». A l’occasion d’une visite, ce mardi 07 juin 2022, à l’ENI/CFP de Labé, Ledjely.com s’est intéressé à son parcours.

C’est l’ancien président Alpha Condé qui l’a promue au poste qu’elle occupe aujourd’hui. Et selon elle, sa formation en électricité y a joué un rôle clé. D’ailleurs, s’inspirant de son parcours, Aïssatou Barry invite  les femmes et les filles à pas « fuir » les écoles d’enseignement technique et professionnel. « L’enseignement technique et la formation professionnelle, c’est mon monde ! Je suis diplômé en ingénierie mécanique de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry depuis 1984. C’est grâce à mon diplôme d’électricienne que j’ai été nommée directrice de l’enseignement technique et de la formation professionnelle publique de la région administrative de Labé par l’ancien président Alpha Condé », nous a-t-elle confié.

Selon elle, elle n’a pas connu le chômage, contrairement à certains de ses collègues qui ont choisi d’aller à l’université. « L’université ne donne pas forcément l’emploi. Avec un métier technique comme la plomberie, la mécanique, l’électricité bâtiment, il suffit d’être qualifié et tu verras combien de fois c’est facile d’avoir sa vie (…) J’ai fait seulement quelques mois de stage, puis j’ai décroché un emploi au ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle d’alors. Avant cela, j’étais avec un ami avec qui on faisait des installations électriques et on gagnait déjà notre vie », se souvient Aïssatou Barry, avant de regretter que désormais tout le monde veille rester dans des bureaux climatisés.

Depuis sa nomination au poste de directrice de l’enseignement technique et de la formation professionnelle publique de la région administrative de Labé, elle a réussi à convaincre beaucoup de filles à s’inscrire dans les CFP. Selon elle, les filles et les femmes sont plus nombreuses désormais dans les écoles de métiers de Labé.

Junior Leno, depuis Labé pour Ledjely.com

Articles Similaires

Tidiane Conté de l’UFR : « La Transition ne commencera jamais sans nous »

LEDJELY.COM

Guinée : les opposants au CNRD face à l’insurmontable défi de la mobilisation (Edito-Mognouma)

LEDJELY.COM

Nanfo Ismaël Diaby : « C’est honteux qu’on nous attaque à cause de notre conviction »

LEDJELY.COM

Conseil d’administration de la Maison de la Presse: le REMIGUI, un nouvel entrant au servie de la presse nationale…

LEDJELY.COM

L’UFDG appelle le colonel Doumbouya à se méfier de Bogola Haba

LEDJELY.COM

TRANSITION : le RPG s’en remet aux 24 mois

LEDJELY.COM
Chargement....