Ledjely.com
Accueil » BEPC : un centre à Ratoma où tous les candidats sont des filles
A la uneActualitésEducationGuinée

BEPC : un centre à Ratoma où tous les candidats sont des filles

Le Brevet d’étude du premier cycle a été lancé ce vendredi, 10 juin sur l’ensemble du territoire national. Dans la commune de Ratoma, responsables de l’éducation et autorités administratives se sont donnés rendez-vous au Collège Bah Ibrahima Kaba pour le lancement des épreuves.

Dans ce centre, dès 7 heures, candidats et encadreurs étaient présents. Le directeur communal de l’éducation de Ratoma a donné les statistiques du BEPC pour l’année 2022 dans la commune de Ratoma. « Cette année, la commune de Ratoma a présenté 29.132 candidats dont 14.761 filles, répartis entre 54 centres dont 2 centres franco-arabes », indique-t-il. Quant aux dispositifs mis en place pour permettre le bon déroulement de l’examen, il rappelle que ce dernier « est placé sous la tolérance zéro ». Certes, admet-il, « la gestion de ces adolescents qui sont en âge de puberté n’est pas facile », mais Naby Laye Ibrahima Kourouma assure que des « mesures ont été renforcées pour que ce BEPC-là se passe dans les meilleures conditions ».

Présidant la cérémonie de lancement des épreuves dans ce centre, le secrétaire général adjoint du gouvernement s’est dit honoré du choix porté sur sa personne. « Il y a quelques années, moi-même j’étais là. C’est aussi un honneur pour moi de représenter le gouvernement devant des jeunes gens de cet âge-là pour une épreuve importante de leur scolarité, cela dénote à quel point nos autorités sous la conduite du colonel Mamadi Doumbouya, chef de l’Etat, accordent de l’importance à l’éducation », déclare-t-il notamment. Il souligne une singularité se rattachant à ce centre. « Nous avons été agréablement surpris par la qualité de l’organisation, tout a été respecté dans le temps. Ici, il y a une particularité, 99% des candidats sont des filles ».

Mais en réalité, selon le DCE, il n’y a que des candidates dans ledit centre. « Dans ce centre, on a constaté que ce sont les filles qui dominent les garçons. C’est pourquoi nous avons choisi le centre là pour l’ouverture du premier pli. Ici les filles sont au nombre de 420 sur 420 candidats », précise le Directeur communal de l’éducation (DCE).

Sur le plan sécuritaire, toutes les dispositions sont également prises pour le bon déroulement des épreuves.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Viol à Hakuna Matata : l’auteur présumé nie les faits mis à sa charge

LEDJELY.COM

Nanfo Diaby : « Le jugement est à Dieu »

LEDJELY.COM

FOULA MADINA : l’élection du bureau des conducteurs de taxis motos vire à la violence

LEDJELY.COM

RD CONGO : la visite papale, un révélateur du besoin de paix

LEDJELY.COM

Pour Blaise Goumou, rien ne justifiait la descente de la garde présidentielle au stade

LEDJELY.COM

TPI de Mafanco : ‘’Américain’’ répond de la ruse dont il usait pour attirer les filles dans son lit

LEDJELY.COM
Chargement....