Ledjely.com
Accueil » Entre motifs valables et anomalies de toutes sortes, des candidats privés du BEPC à Kissidougou
A la uneActualitésEducationGuinéeGuinée Forestière

Entre motifs valables et anomalies de toutes sortes, des candidats privés du BEPC à Kissidougou

Après l’examen d’entrée en 7ème année, les candidats au BEPC ont entamé pour leur part ce vendredi 10 juin les épreuves de cet autre examen national. Mais dans la préfecture de Kissidougou située à cheval entre la Guinée forestière et la Haute-Guinée, plus d’une trentaine de candidats n’ont pas eu accès à leurs salles d’examen. Au nombre des motifs mis en avant pour expliquer cet état de fait, on évoque des irrégularités liées aux doublons et à des PV non conformes aux noms. S’y retrouvent aussi des cas relatifs aux 25% d’absentéisme enregistrés durant l’année scolaire.

Marie Biö Millimono était littéralement en larmes quand notre correspondant l’a abordée au service examens de la DPE. Elle ne comprenait pas en effet qu’on lui refuse la salle d’examen, en ce premier jour du BEPC. « Durant toute l’année, mes parents ont payé ma scolarité, soit 850 000 GNF. Et voilà qu’on me fait sortir aujourd’hui de la classe et qu’on me dit que je ne vais pas passer brevet », se plaint-elle. Imputant son sort au chargé des examens de la DPE, elle accuse ce dernier de banaliser les vies des candidats ainsi subitement refoulés des salles d’examen.

Ansoumane Kourouma, candidat au compte du GS Youssouf Diaré, lui aussi n’a pas eu accès à la salle. Pourtant, il affirme s’être soumis à l’exercice de la photographie qui était exigée des candidats. Même qu’on lui aurait décerné son PV. Mais ce matin, on lui a tout bonnement dit qu’il ne pouvait pas faire l’évaluation. « Monsieur Kéita nous donné encore les PV et nous on ne sait pas si ce sont des PV des élèves qui viennent à l’école ou pas. Aujourd’hui, on vient dans la salle, directement on nous met dehors en arguant qu’on ne doit pas composer cette année », lâche-t-il, plein de dépit.

De tout cela, les parents d’élèves aussi s’en plaignent. Certains dénonçant notamment la pagaille qui, selon eux, aurait entaché les préparatifs des examens. « J’ai mon enfant qui est installé sous un numéro d’un certain Lounceny Daff, qu’on lui a attribué au collège Souré Mara pendant qu’il a fait Saint Kizito. Je suis venue à la DPE pour cela. Et quand j’ai vu le DPE, il m’a dit que l’enfant ne doit pas composer. Aussitôt je suis allée saisir le maire qui m’a dit de venir l’attendre », témoigne ainsi Mano Elisabeh dont l’enfant n’a pas non plus été admis en salle de classe. Dans la foulée, elle rappelle que des anomalies avaient été relevées à propos de son fils, mais que ce dernier lui-même était venu pour la correction. Elle-même aurait fait des pieds et des mains, en particulier depuis le 26 mai dernier pour éviter à son enfant de subir ce qu’il a subi ce vendredi matin. En vain.

Du côté de la Cellule examen de la Direction préfectorale de l’éducation de Kissidougou, on balaie toutes ces accusations du revers de la main. Selon son premier responsable, les gens ont été vidés des salles de classe, en application de la mesure interdisant à ceux qui se sont absentés à hauteur 25 % au cours de l’année scolaire, de prendre part aux examens. « Nous avons eu le temps de faire un toilettage des listes. Dans un premier temps, tous ceux qui étaient frappés de 25% d’absence, qui ne fréquentaient pas l’école, étaient rayés. Dans un deuxième temps, les chefs d’établissements nous ont fait parvenir des listes des abandons et des doublons. Quand tu atteins 25% tu ne peux plus être candidat », se défend Ansoumane Kéita, de la cellule examen.

Il est à préciser qu’au titre du BEPC, dans la préfecture de Kissidougou, l’effectif des candidats est de 2811 dont 1052 filles pour l’enseignement général et de 72 dont 9 filles pour le franco-arabe. Ils sont répartis entre 11 centres d’examen.

Niouma Lazare Kamano correspondant régional Guinée forestière pour ledjely.com

Articles Similaires

Nanfo Diaby : « Le jugement est à Dieu »

LEDJELY.COM

FOULA MADINA : l’élection du bureau des conducteurs de taxis motos vire à la violence

LEDJELY.COM

RD CONGO : la visite papale, un révélateur du besoin de paix

LEDJELY.COM

Pour Blaise Goumou, rien ne justifiait la descente de la garde présidentielle au stade

LEDJELY.COM

TPI de Mafanco : ‘’Américain’’ répond de la ruse dont il usait pour attirer les filles dans son lit

LEDJELY.COM

Affaire Nanfo Diaby : El Hadj Mansour Fadiga rectifie le ministre Charles Wright

LEDJELY.COM
Chargement....