Ledjely.com
Accueil » LABE : quand le détail éclipse l’essentiel
ActualitésGuinéeTribune

LABE : quand le détail éclipse l’essentiel

Le gouvernement de transition tente de donner une façade de normalité à un régime d’exception. Sur instruction du chef de la transition, voici certains ministres « en mission » dans leur propre pays.

On « découvre » par conséquent les dysfonctionnements de l’administration ou l’incapacité des pouvoirs publics à investir « dans la Guinée ».

Infrastructures inexistantes ou abandonnées, administration sous-équipée et peu financée, décentralisation (partiellement) inopérante …

Les échanges avec les « notabilités » sont un passage obligé – où visites de courtoisie des émissaires et exposition de doléances sont de rigueur.

Lors d’une de ces rencontres, un individu a jugé opportun d’invoquer l’actualité internationale pour expliquer un différend.

Alors qu’il est question de procédure administrative régissant l’ouverture de mosquées … voici Boko Haram « importé » en Guinée !

Bien que notre Etat soit laïc, le fonctionnement du culte implique l’administration. Dans la majeure partie des cas, la construction des mosquées et leur entretien sont financés par des privés – notamment parce que l’Etat est « impécunieux » (nous répond-on, souvent).
Ainsi, dans bien des cas, les contributions des fidèles et ressortissants d’une localité sont sollicitées.
Ces mécanismes, informels, sont connus de tous et ne représentent pas un motif de crainte particulier. Qui songe à demander aux filles et fils de tel lieu de « tracer » l’origine des fonds rassemblés ?

A ce jour, cela n’empêche pas les responsables politiques de demander que les fidèles de ces mosquées prononcent de ferventes prières en faveur du Chef de l’Etat. Nous gagnerions d’ailleurs à nous interroger sur la pertinence de ces liens entre religion et politique …
Mais, pour revenir au financement des lieux de culte, quand il provient de la « coopération bilatérale » de certains Etats musulmans ou des contributions d’initiatives islamiques, l’inauguration s’accompagne parfois de la pose de plaques permettant d’identifier les bienfaiteurs.
On peut s’en préoccuper, penser qu’il serait préférable que la Guinée finance ses lieux de culte, se méfier de la générosité (parfois intéressée) de certains, mieux surveiller les flux financiers… Tous ces points de vue sont admis – et méritent notre vigilance.

Mais comment transformer un détail en sujet de débat ? Par quel « miracle » fait-on d’éléments ponctuels un sujet de discussion qui éclipse le nécessaire investissement dans l’administration et les infrastructures publiques ?

En créant le scandale, en proférant des accusations, et en donnant l’impression que des querelles de minarets sont plus importantes que le cours de la transition. Ces propos seraient anecdotiques s’ils ne contribuaient pas à créer la discorde.

« L’éducation occidentale est interdite », voici ce que signifie « Boko Haram » en haoussa. Les Guinéens ont besoin d’écoles, d’enseignants bien formés, bien payés et en mesure d’inculquer aux élèves les compétences leur permettant d’obtenir ou de créer des emplois.
La violence de fanatiques du Niger et du Nigéria n’a rien à voir avec les attentes de nos compatriotes. Evitons les distractions inutiles !

S’il s’agit d’un signal faible, laissons aux professionnels de la sécurité le soin de faire leur travail.

Les disputes entre coreligionnaires sur fond de querelles de préséance ou d’ambitions contrariées méritent d’être arbitrées par une administration impartiale, soucieuse de l’ordre public et de la concorde.

Faute de leadership éclairé, nous risquons de mettre en péril la cohésion sociale et nous épuiser dans de vaines rivalités.

Notre pays doit se concentrer sur l’essentiel : préserver la cohésion sociale et renforcer l’action collective en faveur d’objectifs partagés. C’est à ce prix que nous progresserons vers une Guinée prospère, unie et offrant des opportunités à toutes ses filles et ses fils.

La Nouvelle Donne

Articles Similaires

Mesures à propos des EPA, ce qu’il faut retenir

LEDJELY.COM

Education : les enseignants contractuels menacent d’aller en grève

LEDJELY.COM

Blaise Goumou demande à être libéré

LEDJELY.COM

Guinée : les membres statutaires accentuent la pression sur le CONOR

LEDJELY.COM

Urgent: le FNDC projette une manifestation le 16 février

LEDJELY.COM

Siguiri : un accident de la route coûte la vie à deux personnes

LEDJELY.COM
Chargement....