Ledjely.com
Accueil » MATAM : la maison des jeunes de Bonfi, dans un état de délabrement poussé !
ActualitésJeunesseSociété

MATAM : la maison des jeunes de Bonfi, dans un état de délabrement poussé !

Construite depuis 1972, la maison des jeunes de Bonfi, dans la commune de Matam, se trouve dans un état de délabrement très poussé. Toit percé, manque d’hygiène ou encore manque de places à l’intérieur, c’est l’image que donne ce bâtiment public au service des jeunes de ce quartier de la capitale guinéenne.

En dépit de cet état de dégradation, acrobates, percussionnistes voire organisateurs de cérémonie de mariages et autres évènements, viennent utiliser cette maison. En cette saison hivernale, particulièrement, ces citoyens rencontrent de sérieuses difficultés, comme l’explique Yamoussa Junior Bangoura, formateur d’un groupe de jeunes acrobates. “C’est très difficile pour nous de s’entraîner ici quand il pleut. Nous sommes obligés d’attendre que la pluie passe ou on pousse nos tapis du côté où l’eau coule moins. Car, partout, sur le toit il y a des trous. Parfois, nous sommes mêmes tenus obligés d’annuler certaines séances d’entraînement quand la pluie tombe en torrent. Nous souffrons beaucoup. Que les autorités nous viennent en aide sinon nous finiront par ne plus nous entraîner ici“, a expliqué cet encadreur d’une vingtaine de jeunes acrobates.

Depuis sa construction, à travers des contributions sociales des citoyens de Bonfi, cette maison des jeunes n’a bénéficié d’aucune rénovation. Même une couche de peinture ! Aboubacar Bangoura est administrateur des lieux. Il dit avoir mené avec les responsables du quartier plusieurs démarches à l’endroit des précédentes autorités, mais sans suite favorable. “Il n’y a pas un ministre de la jeunesse passé à qui nous n’avons pas adressé de courriers pour nous aider à refaire notre maison des jeunes. Nous avons sillonné même des ambassades pour cela. Mais personne n’a bougé le petit doigt pour faire quelque. Et nous n’avons pas où aller à part ici“, a-t-il déploré.

Yvonne Bangoura pour sa part ne désespère pas, ayant la certitude qu’avec les “premiers pas faits par les nouvelles autorités du pays”, tout porte à croire que les jeunes de Bonfi auront bientôt une maison qui répond aux normes. “Il y a deux mois, le ministère de la Jeunesse et la mairie ont envoyé une mission conjointe pour s’imprégner de l’état des lieux. Voyant cela, nous croyons que Bonfi aussi sera dotée d’un lieu de regroupement pour les jeunes, où ils pourront se mettre vraiment à l’aise. Nous en sommes certains“, croit-il.

Mohamed Capi Camara

Articles Similaires

Coyah : Plan International Guinée organise un atelier sur comment communiquer avec les enfants et adolescents sur le genre, la santé et les droits sexuels et reproductifs

LEDJELY.COM

Coopération : Bassirou Diomaye Faye attendu à Conakry, 15 ans après la dernière visite d’un président sénégalais

LEDJELY.COM

CRIEF : Yaya Kairaba Kaba suspend trois magistrats

LEDJELY.COM

Hadj 2024 : le premier convoi part de Conakry le 25 mai

LEDJELY.COM

Retrait des agréments des médias : « Je suis choqué et déçu, mais pas surpris »

LEDJELY.COM

Autonomisation des femmes : Le CAEF de Kaloum inauguré après sa rénovation

LEDJELY.COM
Chargement....