Ledjely.com
Accueil » Entre le « dialogue » et la « concertation », rien ne se perd, mais tout s’additionne
A la uneActualitésGuinéePolitique

Entre le « dialogue » et la « concertation », rien ne se perd, mais tout s’additionne

Jusqu’ici, les autorités guinéennes avaient échoué à réunir autour de la table l’ensemble des acteurs de la classe politique et de la société civile. Parce que ces acteurs étaient justement divisés sur l’approche utilisée par le gouvernement et le CNRD. Ainsi, si le 15 avril dernier, quelques-uns d’entre eux avaient pris part à la session inaugurale du Cadre de concertation inclusif créé par le colonel Mamadi Doumbouya, d’autres avaient préféré la snober, avec comme motif que cette instance n’était pas le Cadre de dialogue qu’ils avaient demandé. Et au fil des semaines, le point d’achoppement s’est cristallisé autour de cette nuance entre concertation et dialogue. Au point que la semaine dernière, si des coalitions d’envergure avaient décliné l’invitation du ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, c’est parce que le courrier du Mory Condé mettait davantage l’emphase sur la « concertation » au détriment du « dialogue ». Certains y ont même vu une crise ouverte entre le PM et le ministre dont on dit plutôt proche du colonel Mamadi Doumbouya.

En effet, si le ministre Mory Condé qui avait jusqu’ici chapeauté le cadre de concertation semblait s’attacher à ce dernier, le premier ministre, lui, dans sa déclaration du 20 juin, annonçait clairement l’avènement d’un « véritable dialogue ». Et quand, à la suite du communiqué de la primature de jeudi dernier, annonçant le report de la rencontre initialement programmée pour le vendredi, on a vu fleurir sur les réseaux sociaux une vague de solidarité en faveur du ministre Mory, les observateurs ont conclu que « quelque chose clochait ».

Mais à l’intérieur du gouvernement, on semble avoir réussi à surmonter la petite crise. Du moins en apparence. Et on a manifestement fait en sorte que personne ne perde véritablement la face. C’est pourquoi l’intitulé de la rencontre de ce lundi n’exclut ni « la concertation », ni le « dialogue ». On les prend tous en compte en formulant cet intitulé ainsi : Cadre de concertation et de dialogue inclusif.

Boubacar Sanso BARRY

Articles Similaires

Séismes en Turquie/Syrie : Qu’en est-il des ressortissants guinéens ?

LEDJELY.COM

CRIEF : Paul Moussa Diawara rejette les accusations de détournement

LEDJELY.COM

Le représentant pays de l’UNICEF en tournée à Labé

LEDJELY.COM

Kankan : un bâtiment et son contenu consumés dans le quartier Bordo

LEDJELY.COM

EMA 2023 : liste des présélectionnés dans les catégories « Entreprise publique de l’année » et « Chef d’entreprise de l’année »

LEDJELY.COM

TPI Dixinn : le délibéré dans l’affaire de Makhissa Sampou attendu le 6 mars

LEDJELY.COM
Chargement....