Ledjely.com
Accueil » KISSIDOUGOU : sale temps pour les vendeurs des pagnes Faré Yaré !
A la une Commerce Guinée Forestière Société

KISSIDOUGOU : sale temps pour les vendeurs des pagnes Faré Yaré !

Dans la commune urbaine de Kissidougou, c’est  la chasse aux vendeurs de Faré Yaré, ces contrefaits chinois des pagnes forêt sacrée, lépi, kendély contrefaits chinois. Elle a été déclanchée par la direction préfectorale du Commerce et des Petites et Moyennes entreprises. Résultats,  plusieurs pagnes contrefaits ont été saisis hier mercredi 29 juin au grand marché de Kissidougou.

Mais cette opération qui vise à débarrasser les marchés locaux des produits textiles contrefaits n’est pas du goût des commerçants. Ils accusent les autorités de ne pas largement communiquer sur cette opération, alors le gouvernement avait interdit en avril dernier ce type de textiles en Guinée. « Ils sont venus nous trouver au marché en train de vendre. Ils nous ont informé qu’il est interdit de vendre les pagnes chinois qui sont faits à l’image de forêt sacrée, lépi, kendély. Après ils se sont mis à les ramasser », a confirmé une commerçante, assurant qu’elle n’était pas informée de cette interdiction.

Fanta Condé a aussi vu ses pagnes Faré Yaré se faire saisir par les autorités. Non sans exprimer sa colère. « Ce qu’elles ont commencé comme ça dans le pays, va rendre la situation insupportable. Les autorités ne veulent pas que la vie soit moins chère aux citoyens. A l’heure qu’il fait, il est difficile de gagner de l’argent. Si là où le citoyen peut trouver moyen pour satisfaire ses besoins, elles s’y opposent. Cela veut dire qu’elles ne veulent pas de notre bonheur », dénonce-t-elle.

Face aux critiques des commerçants, la directrice préfectorale du Commerce de Kissidougou a rejeté les accusations. « Depuis avril, nous avons reçu des lettres circulaires du directeur national du Commerce intérieur et un arrêté conjoint du ministre du Commerce et  de la direction de la Douane, interdisant l’importation, la commercialisation des pagnes contrefaits de nos tissus traditionnels. On nous a demandé de les retirer du circuit commercial. Depuis lors, la sensibilisation n’a pas cessé. Tous les jours, nous faisons des sensibilisations… », a rétorqué Tariba Keita.

Cette opération de saisine des tissus chinois contrefaits intervient à une dizaine de jours de la fête de Tabaski, période propice à l’achat de nouveax habits pour de nombreuses familles.

Niouma Lazare Kamano, correspondant régional du Djely en Guinée forestière

Articles Similaires

PLÉNIÈRE : deux accords ratifiés par le CNT

LEDJELY.COM

GUINEE : de nouvelles atteintes aux libertés d’expression et d’association

LEDJELY.COM

OFFICE NATIONAL DU TOURISME : Laye junior Condé dans le viseur de la CRIEF

LEDJELY.COM

LUTTE CONTRE LE TRAFIC DE DROGUE : près de 3 tonnes de cocaïne et 4 tonnes de cannabis incinérées

LEDJELY.COM

ABOUBACAR BIRO SOUMAH : « Le FNDC continuera d’exister »

LEDJELY.COM

Pour Francis Haba, la dissolution du FNDC « n’est pas fondée »

LEDJELY.COM
Chargement....