Ledjely.com
Accueil » ASSAINISSEMENT : Dr Dansa Kourouma et son équipe font étape à Coyah
ActualitésBasse-GuinéeEnvironnement

ASSAINISSEMENT : Dr Dansa Kourouma et son équipe font étape à Coyah

Dans le cadre des opérations d’assainissement initiées par le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, jeudi dernier, le président du Conseil national de la transition (CNT) et son équipe étaient ce dimanche 17 juillet au grand marché de Coyah.

Accompagné de ses collaborateurs, Dr Dansa Kourouma a commencé par le curage des caniveaux et le ramassage des ordures. A cette occasion, il a expliqué les raisons de son action. « Ça, c’est une opération juste pour montrer l’exemple à ceux qui salissent [les rues] qu’ils doivent être prêts aussi à nettoyer. C’est très important. Donc, que ça soit les femmes qui vendent dans les marchés, que ça soit les transporteurs ou tout simplement les jeunes de la commune, ils doivent s’associer aux autorités pour qu’une fois par semaine au moins, il puisse y avoir une opération coup de poing dans notre pays. C’est de l’investissement humain. Ceci, c’est le sentiment d’appartenance à notre patrie, c’est le premier signe de patriotisme. Ce n’est pas du tout de la promenade. Nous sommes venus ici pour montrer que ces ordures sales sont là. Nous aussi, on peut respirer ces odeurs là. Que ces ordures sales là, nous aussi on peut mettre les mains dedans et quitter nos bureaux climatisés et nos voitures climatisées et venir sur le terrain pour montrer à la population que chacun peut faire quelque chose pour que notre communauté soit débarrassée des ordures ».

« C’est pas Conakry qui est sale, ce sont les Conakrykas qui sont sales »

« J’aimerais vous dire que c’est pas Conakry qui est sale mais ce sont les Conakrykas qui sont sales. Je pense que cette théorie est très bien justifiable parce que ce n’est pas la pluie qui fait tomber les ordures. Elles sont produites par nous-mêmes. Si on prend le temps nécessaire pour les collecter là où elles doivent être collectées, ça facilite la tâche à ceux qui doivent les ramasser. Si on évite de jeter les ordures dans les caniveaux sous la pluie, les caniveaux ne seront pas bouchés. Par conséquent, l’eau de ruissellement va couler normalement. L’autre chose, c’est les autorités locales qui sont responsables, parce qu’en réalité, il y a des montants qui sont collectés dans les marchés pour le service d’hygiène. Ceci n’est pas mis là où ça doit être utilisé. Donc, il y a un problème de gouvernance, il y a un problème d’esprit citoyen, il y a un problème de civisme. La gouvernance est une réalité et le civisme aussi est une réalité. Donc, la combinaison de la gouvernance et du civisme peut débarrasser la Guinée des ordures. Pour moi, l’argent qui est dépensé pour les ordures doit être utilisé pour les ordures », a-t-il invité.

Balla Yombouno

Articles Similaires

CRIEF : Yaya Kairaba Kaba suspend trois magistrats

LEDJELY.COM

Hadj 2024 : le premier convoi part de Conakry le 25 mai

LEDJELY.COM

Retrait des agréments des médias : « Je suis choqué et déçu, mais pas surpris »

LEDJELY.COM

Autonomisation des femmes : Le CAEF de Kaloum inauguré après sa rénovation

LEDJELY.COM

Kamsar : la CBG célèbre la journée mondiale de la biodiversité

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : le parquet demande la perpétuité pour Dadis

LEDJELY.COM
Chargement....