Ledjely.com
Accueil » ME SIDIKI BÉRÉTÉ : « La CRIEF n’est rien d’autre qu’un instrument de sale boulot »
A la uneActualitésGuinéeJusticePolitique

ME SIDIKI BÉRÉTÉ : « La CRIEF n’est rien d’autre qu’un instrument de sale boulot »

Au lendemain de la conférence de presse du Parquet spécial de la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF), les avocats qui assurent la défense de l’ancien Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana, et de certains de ses ministres dont Dr Mohamed Diané, Damantang Albert Camara et Oyé Guilavogui, ont pris la parole samedi dernier, pour apporter leur part de vérité dans cette affaire politico-judiciaire qui cristallise les débats ces derniers temps en Guinée.

Réagissant aux graves accusations portées contre ces anciens hauts responsables du régime d’Alpha Condé, Me Sidiki Bérété, avocat de l’ancien ministre délégué à la Défense nationale, Dr Mohamed Diané, a reproché à la cour d’être à la solde de la junte militaire dirigée par le colonel Mamadi Doumbouya. « La CRIEF n’est rien d’autre qu’un instrument de sale boulot. Elle fait tout sauf le droit (…) Monsieur le procureur très spécial, votre terme à la gendarmerie d’investigation à savoir interpeler et interroger toutes les personnes qui étaient ministres le 5 septembre va vous rattraper. Il suffit d’être ministre le 5 septembre pour être auteur d’une infraction ? C’est extrêmement grave Monsieur le procureur très spécial (…) Actuellement, il y a des ministres aussi et chacun a son tour chez le coiffeur. On nous poursuit parce qu’on a été ministres, ceux qui sont aujourd’hui ministres seront aussi poursuivis parce qu’ils ont été ministres. Si les ministres actuels laissent l’injustice actuelle de la Crief, à qui le tour ? C’est la question parce que la justice doit être là pour tout le monde », a-t-il souligné.

Pour l’avocat, il est temps de limiter l’injustice de la CRIEF « dans l’intérêt de la nation » guinéenne. « Si les membres de l’actuel gouvernement restent indifférents face à ces bavures de la CRIEF, ce serait grave. Tous les avocats qui sont liés par des propos déplacés et l’amateurisme du procureur très spécial, Aly Touré, se retrouvent le lundi prochain dans l’après-midi au Conseil de l’ordre pour mener une action commune. Parce qu’il est temps d’encadrer ce procureur très spécial. Car il est très dangereux pour la paix publique », a assuré Me Sidiki Bérété lors de la conférence de presse presse tenue le samedi dernier à Conakry.

Balla Yombouno

Articles Similaires

DIPLOMATIE : le président de la Sierra Léone arrive en Guinée

LEDJELY.COM

SIGUIRI : Nanfo Ismaël Diaby agressé à Norassoba

LEDJELY.COM

APPEL D’OFFRES : la SONAP recherche des fournisseurs pour l’acquisition de 4 véhicules

LEDJELY.COM

JUSTICE : le TPI de Mafanco dresse le bilan 2022

LEDJELY.COM

STADE DE NONGO : l’Etat n’exclut pas la résiliation de la convention avec Antonio Souaré

LEDJELY.COM

Hadj 2023 : 10 000 places accordées à la Guinée

LEDJELY.COM
Chargement....