Ledjely.com
Accueil » CNT : le ministre du Budget présente la programmation budgétaire pluriannuelle (2023-2025) aux conseillers nationaux
ActualitésBudgetGuinée

CNT : le ministre du Budget présente la programmation budgétaire pluriannuelle (2023-2025) aux conseillers nationaux

Tenue, ce samedi 23 juillet 2022, devant le Conseil national de la transition (CNT) au Palais du peuple de Conakry, la plénière consacrée à la présentation du Document de programmation budgétaire pluriannuelle (Cadre budgétaire à moyen terme/Cadre de dépense moyen terme pour 2023-2025) par le gouvernement de transition à travers le ministre du Budget. La cérémonie a connu la présence du président et des membres du Conseil national de la transition (CNT), des membres du gouvernement de transition conduits par le Premier ministre par intérim, des présidents des institutions républicaines, des représentants des corps diplomatiques et consulaires accrédités en Guinée, des représentants des coalitions politiques, des représentants des confessions religieuses et des représentants des organisations. 

Ce débat d’orientation avait pour objectif de permettre aux conseillers nationaux de faire des propositions en amont dans le cadre l’élaboration du budget de l’Etat.

Ces propositions « concrètes » qui s’adossent sur les aspirations légitimes des Guinéens, pourraient permettre au gouvernement de bâtir un budget citoyen pour le développement de la Guinée.

Dans son discours, le président du CNT, Dr Dansa Kourouma, a encouragé le gouvernement à améliorer l’environnement global des investissements, avant de l’inviter à réaliser les infrastructures de base et instaurer un cadre propice à l’amélioration de l’environnement global des investissements.

Il a aussi invité ses collègues conseillers nationaux à mettre en pratique les connaissances acquises récemment à la faveur de l’atelier de renforcement de capacités sur la maîtrise du processus budgétaire. « Chers conseillers nationaux, cette session plénière du débat d’orientation budgétaire nous offre l’opportunité de mettre à profit les compétences et connaissances acquises lors de l’atelier de renforcement de capacités sur la connaissance du processus budgétaire en vue d’accomplir pleinement les missions que nous a prescrites l’article 57 de la Charte de la transition, pour répondre efficacement aux attentes des citoyens sur toutes les questions budgétaires », a-t-il souligné.

Pour sa part, le ministre du Budget a déclaré que le Document de programmation budgétaire pluriannuelle (DPBP) 2023-2025 « est un support du tout premier Débat d’orientation budgétaire (DOB) depuis l’avènement au pouvoir du CNRD le 5 septembre 2021 ».

Selon Moussa Cissé, le cadrage budgétaire 2023-2025 tire ses hypothèses du cadrage macroéconomique stabilisé en avril 2022 par le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan.

Plus loin, il a expliqué que les grandes lignes de ce cadrage reposent sur les éléments suivants : « La croissance du PIB de 5,6% en 2023 ; 6,2% en 2024 et 2025 ; Une maitrise du taux d’inflation (moyenne annuelle) à hauteur de 10,2% en 2023 ; 9,8% en 2024 et 8,2% en 2025 ; Un taux de pression fiscale hors mesures nouvelles supérieur à 13% et notamment de 13,90% en 2023 ; Un taux de change stabilisé à 9 751 GNF pour 1 dollar en 2023 ; 9 749 en 2024 et 9 745 en 2025. Sur la base de ces hypothèses, les recettes et dons vont s’accroitre de 19,4% en moyenne annuelle sur la période pour atteindre 29 642,55 Mds en 2023, 33 792,92 Mds en 2024 et 39 098,56 Mds en 2025, elles sont composées à plus de 82% par des recettes fiscales ; Les projections pour les trois régies financières s’élèvent à 89 709,94 Mds avec un taux d’accroissement moyen de 11,72% ; Les contributions respectives sont de 48,93% par la direction générale des Impôts, 43,79% pour la direction générale des Douanes et 7,28% pour la direction générale du Trésor public et de la Comptabilité publique ; Les dépenses du budget de l’Etat sont projetées globalement à 12.701, 78 Mds dont 36 787, 36 Mds en 2023. Leur taux d’accroissement annuel est projeté à hauteur de 16% sur la période 2023-2025. Le budget général projeté à 124 258,67 Mds se décompose en dépenses courantes pour 52,62% et les dépenses d’investissement pour 48,38% ».

Pour finir, le ministre du Budget a assuré aux conseillers nationaux que le document qui leur a été présenté contient un budget qui prend en compte les préoccupations de tous les Guinéens et des défis de développement.

Balla Yombouno

Articles Similaires

Séismes en Turquie/Syrie : Qu’en est-il des ressortissants guinéens ?

LEDJELY.COM

CRIEF : Paul Moussa Diawara rejette les accusations de détournement

LEDJELY.COM

Le représentant pays de l’UNICEF en tournée à Labé

LEDJELY.COM

Kankan : un bâtiment et son contenu consumés dans le quartier Bordo

LEDJELY.COM

EMA 2023 : liste des présélectionnés dans les catégories « Entreprise publique de l’année » et « Chef d’entreprise de l’année »

LEDJELY.COM

TPI Dixinn : le délibéré dans l’affaire de Makhissa Sampou attendu le 6 mars

LEDJELY.COM
Chargement....