Ledjely.com
Accueil » L’Unicef appuie la prise en compte des femmes et des enfants dans le travail du CNT
ActualitésPublireportage

L’Unicef appuie la prise en compte des femmes et des enfants dans le travail du CNT

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef Guinée) veut s’assurer que les préoccupations des femmes et des enfants ne seront pas oubliées dans le travail stratégique que le Conseil national de Transition (CNT) aura à mener en cette période de Transition. C’est ainsi que l’agence onusienne en charge de l’enfant a procédé, ce jeudi 28 juillet 2022, au lancement de l’atelier de formation des femmes membres du Caucus de cet organe législatif de la Transition, dans un réceptif hôtelier de la place. Pour cette cérémonie de lancement, on notait la présence de représentants des partenaires et des conseillers du CNT.

L’atelier de trois jours, portant sur le thème « Approche genre et développement » vise à outiller vingt-cinq (25) membres du caucus des femmes et cinq (5) conseillers engagés à promouvoir le genre pour une meilleure prise en compte des questions de genre dans les processus de planification, de mise en œuvre et de suivi évaluation des missions dévolues au CNT. Il a pour objectif, selon la représentante adjointe de l’Unicef en Guinée, Christine Naré Kaboré, de « s’assurer que toutes ces femmes, les conseillères y compris les champions qui sont des conseillers et qui participent à la formation, maîtrisent les concepts et pourront systématiquement s’assurer que ces dimensions (dimension genre, dimension droit des enfants) transparaissent et sont explicitement inclus dans les lois, dans les politiques et même au niveau de la budgétisation. Qu’on s’assure que quand ils adoptent les budgets nationaux, ce sont des budgets qui sont sensibles à la cause des femmes et des enfants ».

Du côté du CNT, la vice-présidente du Caucus reconnait la pertinence de la formation. En effet, selon Dorcas Néma Dione, en dépit des efforts consentis et qui se traduisent notamment par l’existence  d’instruments juridiques nationaux et internationaux dont certains adoptés ou ratifiés, le constat révèle toujours la « faiblesse des conventions et lois sur la protection des droits des femmes notamment dans leur application liée à la méconnaissance  de la notion du genre, la méconnaissance d’instruments juridiques, des stratégies de lutte contre les violences faites aux femmes et les inégalités ». Il s’ensuit, selon elle, que l’atelier ainsi initié grâce à l’appui d’Unicef Guinée « permettra de nous approprier du concept genre, des stratégies de planification des programmes liés à garantir le statut de la femme guinéenne ».

Présidant la cérémonie de lancement, en tant que représentante du président du CNT, Maïmouna Yombouno, a également reconnu le bien-fondé de la tenue de l’atelier. « Nous avons lancé cet atelier pour que les questions du genre soient prises en compte pendant la transition. La question de budgétisation sensible au genre qui est souvent posée par nos partenaires est déjà prise en compte », souligne celle qui est également vice-président de l’institution. En cette période dédiée à la refondation de l’Etat, dit-elle, l’accompagnement des partenaires comme l’Unicef est nécessaire. « L’espoir est permis avec l’accompagnement de nos partenaires comme l’UNICEF. C’est l’occasion pour nous de remercier l’UNICEF pour avoir organisé cet atelier qui est relatif au renforcement des capacités des conseillères nationales sur l’approche genre et développement », dit-elle.

Tiguidanké Traoré, vice-présidente de la commission Affaires étrangères du CNT et une des participantes, salue, pour sa part, l’initiative. « Cette formation va nous apporter énormément parce que nous sommes au CNT avec des profils assez différents, denses et variés. Profiter d’un renforcement de capacités dans des domaines comme le genre et la parité qui sont d’actualité, on en avait besoin. D’autant qu’il faut tout le temps rappeler que la place de la femme est partout », soutient-elle.

A noter que le président du CNT Dansa Kourouma a effectué une visite éclair lors du lancement de cet atelier de formation.

La cérémonie a pris fin par la remise de présents à la représentante adjointe de l’UNICEF qui se trouve en fin de mission en Guinée.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

MEDIAS AWARDS GUINEE 3 : le Commissaire général annonce la bonne nouvelle

LEDJELY.COM

ANIES : Des médias décident de porter plainte contre le DG Dambélé

LEDJELY.COM

DELIVRANCE DE DOCUMENTS OFFICIELS : l’ANLC met en garde ceux qui s’adonnent à la corruption

LEDJELY.COM

CONTRE LES VBG : la « masculinité positive » en débat à Conakry

LEDJELY.COM

ACCIDENT DE LINSAN : « le frein a lâché », témoigne un rescapé

LEDJELY.COM

29 ans après, Houphouëtiste un jour mais pas toujours ?

LEDJELY.COM
Chargement....