Ledjely.com
Accueil » Le calvaire des usagers de la route carrefour Sanoyah-Kagbelen-KM36…
ActualitésBasse-GuinéeSociété

Le calvaire des usagers de la route carrefour Sanoyah-Kagbelen-KM36…

En cette saison pluvieuse, de nombreuses routes sont en piteux états. C’est le cas de la route du grand carrefour de Sanoyah-KM36 via Kagbelen ou les usagers ce tronçon reliant ces quartiers vivent un véritable calvaire. C’est le constat fait ce samedi 13 août par un reporter du Djely.

Le calvaire dont il est question se situe à deux niveaux. Le premier lié au chantier de construction de l’échangeur et le second au niveau de la route Sanoyah-Kagbelein complètement oubliées par les autorités, face aux préoccupations des usagers ; alors qu’elle connait une dégradation très poussée.

Sur place, on constate des nids de poules un peu partout, mais aussi des gros trous remplis d’eau. Chose qui empêche les usagers de ces tronçons de circuler normalement, causant ainsi des embouteillages indescriptibles où les citoyens sont bloqués pendant des heures assis dans leurs véhicules.

Cette réalité est aussi vivante lorsqu’on voit des véhicules coincés dans la boue ou dans des trous profonds remplis d’eau. Conséquences, les pannes des engins roulants sont fréquentes. « Nous souffrons doublement sur ce tronçon, en saison sèche la poussière ; et en saison pluvieuse la boue ! En touchant les fonds des trous remplis d’eau, le moteur de votre véhicule peut tomber en panne. Soit l’eau a atteint le moteur ou une partie sensible du véhicule. C’est vraiment difficile », se plaint Alseny Camara, chauffeur croisé sur cette route.

Mamadou Bah est conducteur de taxi et emprunte régulièrement la route de Kagbelen. Il explique sa souffrance : « La route est complètement dégradée. Il y a des trous et des nids de poule . Cela nous fatigue beaucoup, parce que ça use nos véhicules. Quand on achète des pneus, ils doivent faire 4 mois dans les conditions normales. Mais, avec cette route, cela ne fait même pas trois semaines pour qu’ils s’abîment complètement ».

« Franchement, c’est la souffrance totale. Parfois, certains motards tombent à cause des trous remplis d’eau mais aussi des nids de poule. C’est pourquoi nous demandons au gouvernement de bitumer ce tronçon », lance un motard.

Outre les usagers de cette route, les riverains vivent aussi ce calvaire, notamment les femmes vendeuses qui passent leur journée à se promener ou assise dans cette boue. « Avec ce manque de caniveaux d’évacuation, l’eau envahit nos places. La boue et les véhicules qui roulent dessus salissent nos habits friperies. C’est un calvaire total que nous vivons pendant cette période des grandes pluies », confie l’une d’elles rencontrées au KM36.

Face à son état actuel très dégradé, les usagers et riverains de cette route souhaitent que ces tronçons empruntés chaque jour par des milliers de véhicules soient bitumés pour mettre fin à ce calvaire qui a trop duré.

Balla Yombouno

Articles Similaires

Coyah : Plan International Guinée organise un atelier sur comment communiquer avec les enfants et adolescents sur le genre, la santé et les droits sexuels et reproductifs

LEDJELY.COM

Coopération : Bassirou Diomaye Faye attendu à Conakry, 15 ans après la dernière visite d’un président sénégalais

LEDJELY.COM

CRIEF : Yaya Kairaba Kaba suspend trois magistrats

LEDJELY.COM

Hadj 2024 : le premier convoi part de Conakry le 25 mai

LEDJELY.COM

Retrait des agréments des médias : « Je suis choqué et déçu, mais pas surpris »

LEDJELY.COM

Autonomisation des femmes : Le CAEF de Kaloum inauguré après sa rénovation

LEDJELY.COM
Chargement....