Ledjely.com
Accueil » BOUBACAR YACINE DIALLO : « La récréation est terminée »
ActualitésGuinéeMédias

BOUBACAR YACINE DIALLO : « La récréation est terminée »

Le président de la Haute autorité de la communication (HAC) était en concertation ce mercredi 31 août 2022, avec les patrons de presse, dans les locaux mêmes de l’institution en charge de la régulation du secteur des médias. Au menu de la rencontre, les enseignements de la répartition de la dernière subvention accordée à la presse et les dérapages que le service monitoring de la HAC dit avoir relevés dans l’exercice du métier par les journalistes. Sur ce dernier point, le président de la HAC en profité pour dire à ses interlocuteurs que son institution ne tolérait plus les écarts. « La récréation est terminée », a averti Boubacar Yacine Diallo.

Le président de la HAC a néanmoins tenu à faire une clarification quant à son avertissement. « Quand on dit que la récréation est terminée, ce n’est pas la fin de votre liberté. Votre liberté demeure, elle doit s’exercer en tout et en toute circonstance. Personne n’a le droit que la loi de vous limiter l’exercice de votre profession », indique-t-il à l’endroit des patrons de presse. Toutefois, à ses yeux, la liberté de la presse doit s’accompagner de la responsabilité du journaliste.

Et à ce titre, il prodigue des conseils. « Ne permettez pas à ceux qui sont à l’étranger de nous opposer, de vous faire dire des choses répréhensibles », invite-t-il. Il met particulièrement les journalistes en garde contre des attitudes pouvant mettre en péril l’unité et la cohésion nationale. « Prenez soin de vous-même en évitant tous les interdits sans exclusive et en profitant largement des possibilités que la loi vous accorde. (…) Vous avez tort d’inciter à la violence ethnique. Vous avez tort d’inciter à la haine raciale. Vous avez tort de tenir des propos injurieux à l’endroit de quiconque », poursuit-il.

Si, selon lui, les journalistes ont certes le devoir de « critiquer, faire les investigations et informer correctement et honnêtement les auditeurs, téléspectateurs et les lecteurs », il y a qu’il leur de franchir très souvent les « limites à ne pas franchir ».  De même, dit-il, « parfois, les règles du métier sont foulées aux pieds. Parfois volontairement ou involontairement ». Et, « il faut que cela s’arrête », conclut-il.

Ledjely.com 

Articles Similaires

Coyah : Plan International Guinée organise un atelier sur comment communiquer avec les enfants et adolescents sur le genre, la santé et les droits sexuels et reproductifs

LEDJELY.COM

Coopération : Bassirou Diomaye Faye attendu à Conakry, 15 ans après la dernière visite d’un président sénégalais

LEDJELY.COM

CRIEF : Yaya Kairaba Kaba suspend trois magistrats

LEDJELY.COM

Hadj 2024 : le premier convoi part de Conakry le 25 mai

LEDJELY.COM

Retrait des agréments des médias : « Je suis choqué et déçu, mais pas surpris »

LEDJELY.COM

Autonomisation des femmes : Le CAEF de Kaloum inauguré après sa rénovation

LEDJELY.COM
Chargement....