Ledjely.com
Accueil » PROCES DU 28 SEPTEMBRE : le tribunal inauguré
A la uneActualitésGuinéePolitique

PROCES DU 28 SEPTEMBRE : le tribunal inauguré

C’est parti pour le procès du massacre du stade du 28 septembre. Le top départ a été donnée à travers la cérémonie d’inauguration du tribunal devant abriter ledit procès. Cérémonie à laquelle on notait la présence d’importantes personnalités du gouvernement, des institutions républicaines et des Nations unies et même du procureur de la Cour pénale internationale (CPI).

C’est le bâtonnier de l’ordre des avocats qui a ouvert le bal des discours. Me Djibril Kouyaté en a profité pour appeler à la fin du silence sur les violations des droits humains. « Nous n’avons pas le droit de garder le silence face à la perte béante de notre passé récent », a-t-il invité. Il a aussi souhaité que les événements au cœur du procès ne se répètent plus dans le pays. « Treize ans après, décidons tous, faisons le serment de tout faire pour que les erreurs des massacres de masse ne se reproduisent plus jamais en Guinée », implore-t-il également.

Quant à elle, la Représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies sur la violence sexuelle en temps de conflit, a admis que « l’ouverture de ce procès constitue une avancée sans précédent pour la Guinée » et que sa « réussite sera un gage de l’engagement du gouvernement pour la lutte contre l’impunité, qui a si longuement endeuillé les victimes des violations graves de droits humains ». Pramila Patten note tout de même que la crédibilité du procès tient dans le « respect des normes internationales, y compris concernant le suivi des règles de procédure, la pleine participation des victimes, la sécurité et la protection de tous les acteurs du procès ».

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a lui aussi salué l’ouverture du procès. Il a même indiqué que son bureau se mettrait désormais à l’écart pour permettre à la Guinée de conduire le jugement. Néanmoins, « je vais personnellement veiller sur ce procès. C’est le début d’une procédure mais nous devons nous rassurer que le navire va arriver à destination », a tenu à préciser Karim Khan.

Enfin, le ministre de la Justice et des Droits de l’homme, a assuré que « toutes les victimes qui seront reconnues en tant que tel au terme de ce procès (…), l’État sera à leur côté et veillera à faire valoir pleinement leurs droits ainsi que ceux des personnes poursuivies en vue d’une justice équitable ». Alphonse Charles Wright promet en outre que l’enjeu est de « lutter durablement contre l’impunité en Guinée et y construire des espaces mutuels de démocratie, de liberté et de dignité ».

Balla Yombouno 

Articles Similaires

FAIT-DIVERS : Un ‘’feu mystérieux’’ aux trousses d’une concession familiale aux Km36

LEDJELY.COM

DÉVELOPPEMENt : un Branding national pour mieux vendre la destination Guinée !

LEDJELY.COM

VIH/SIDA : où en est-on en Guinée ?

LEDJELY.COM

KIPE : les étudiants de l’ENPT étaient dans la rue…

LEDJELY.COM

CLAUDE PIVI : « Si je voulais le pouvoir, je l’aurais pris avant le capitaine Dadis »

LEDJELY.COM

KANKAN : le préfet condamné à 6 mois de prison avec sursis

LEDJELY.COM
Chargement....