Ledjely.com
Accueil » GUINEE : l’ancien ministre Siaka Barry invite la jeunesse à s’engager
Actualités

GUINEE : l’ancien ministre Siaka Barry invite la jeunesse à s’engager

Dans le cadre de la célébration de la fête d’indépendance du 2 octobre, la plateforme ‘’Voix du peuple’’ a organisé ce mercredi 28 septembre à l’université général Lansana Conté de Sonfonia une conférence débat sur le « rôle du citoyen dans la construction d’une démocratie participative en période de Transition ». Prenant part à la rencontre comme panéliste, l’ancien ministre Siaka Barry a déploré le caractère plutôt ‘’théorique’’ de l’engagement de la jeunesse guinéenne.  Etaient également présents à la rencontre l’ancien ministre Zakaria Koulibaly, des acteurs politiques et de la société civile et des responsables de l’université qui a accueilli la conférence.  

Au titre de la célébration de la fête d’indépendance de la Guinée, la plateforme VDP a initié une série d’activités sous le thème : ‘’Guinée 64, les jeunes fêtent l’indépendance’’.  Dont l’objectif, selon Moussa Condé, responsable de la plateforme, est de faire « renaître au sein de notre jeune génération l’élan du patriotisme ». En effet, il pense qu’au-delà de la dimension festive, « il faudrait qu’on se retrouve et qu’on discute de ce qui a marché, de ce qui n’a pas marché et de comment nous pouvons faire en sorte que notre pays soit un pays de l’espérance ».

Pour ce qui est du thème au cœur de la conférence-débat, Moussa Condé dit qu’il s’est agi d’un « appel à la conscience, un appel à la moralisation » et que le but était de sensibiliser les jeunes guinéens sur « ce qu’ils doivent pouvoir faire pour une transition réussie ».

Saluant l’initiative, Siaka Barry, ancien ministre et leader du parti MPDG, invite la jeunesse à une meilleure implication dans la marche du pays. Mais des citoyens actifs, cela suppose à ses yeux, des citoyens informés. « Nous pensons que pour que la Guinée sorte de sa léthargie actuelle il faut qu’on ait une jeunesse beaucoup plus engagée. Or l’engagement de la jeunesse aujourd’hui en Guinée est beaucoup plus théorique que pratique », dénonce le président du MPDG.

Au terme de la rencontre, Thierno Souleymane Barry, participant, se dit, « très ému par les interventions ». Il pense même que « ce qui a été dit ici doit être connu par tous les citoyens ».

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Comment la Guinée lutte contre une nouvelle épidémie de poliomyélite ?

LEDJELY.COM

Monnaie guinéenne : le parcours depuis l’indépendance

LEDJELY.COM

Médias Awards : les organisateurs annoncent le report de l’édition 4

LEDJELY.COM

Kankan : un apprenti chauffeur glisse et tombe sous les pneus d’un camion

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : le camp Dadis optimiste après la projection des vidéos

LEDJELY.COM

Ligue 1 Guicopres : la SAG et Académie Soar se neutralisent

LEDJELY.COM
Chargement....