Ledjely.com
Accueil » L’Union européenne et Plan International, octroient des équipements et matières premières à 144 Groupements d’Epargnes et de Crédits (GEC) de la Moyenne Guinée
ActualitésPublireportage

L’Union européenne et Plan International, octroient des équipements et matières premières à 144 Groupements d’Epargnes et de Crédits (GEC) de la Moyenne Guinée

Le Projet SCAFEJ (Société Civile pour l’Autopromotion Féminine et l’Emploi des Jeunes) financé par l’Union Européenne et Plan International, octroie des subventions en nature d’une valeur totale de 575 280 000 GNF à 144 groupements dans 24 communes des préfectures de Mamou, Dalaba, Pita, Labé, Lélouma et Koubia.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, 480 groupements d’épargnes et de crédit (GEC) ont été mis en place en 2020 avec 12,146 membres dont 77% de femmes/filles dans 24 communes des régions de Mamou et Labé soient 20 GEC par commune.

Pour s’assurer de l’efficacité des membres de ces groupements, des évaluations ont été faites en fonction des critères liés à la performance organisationnelle, financière et la création d’activités génératrices de revenues (AGRs) collectives ou individuelles.

Après ces évaluations, 144 groupements d’épargnes et de crédit  ont été retenus sur les 480 soient 6 GEC par Commune pour bénéficier un appui en équipements et en matières premières à fin de subventionner leurs activités génératrices de revenus en maraichage, en saponification, en teinture, en élevage des caprins, du petit commerce selon le choix d’AGR du groupe avec l’appui technique de l’équipe de Plan International Guinée et les organisations de la société civile (OSC) de mise en œuvre du projet.

L’objectif de cet appui est de permettre aux membres de ces groupements de développer des Activités Génératrices de Revenus (AGR) pour l’augmentation de leur fonds de roulement et le développement à grande échelle leurs activités et l’accès au crédit et à l’entreprenariat pour les jeunes, particulièrement les jeunes filles.

Les séances de remises conjointes entre l’équipe du Projet SCAFEJ, les Co-demandeurs AFVDD (Action des Femmes Volontaires pour un Développement Durable) et AFEDD (Appui aux Femmes et aux Enfants pour un Développement Durable) et les Responsables des OSCs auprès des autorités locales et membres des GEC ont été une réussite totale dans les communautés avec comme points forts constatés notamment :

  • L’implication et la fierté des autorités locales notamment les Maires, les Conseillers, les Secrétaires Généraux et Sous-Préfets, les Présidents des Districts, dans les activités du Projet SCAFEJ ;
  • La fierté des membres des GEC pour les équipements reçus leur permettant de réaliser leurs AGRs collective et même individuelle (par effet d’apprentissage) ;
  • La qualité et la quantité des équipements et matières premières octroyés ;
  • La Forte implication des femmes dans les instances de prises de décisions à travers les groupements et dans les échanges communautaires.

Par ailleurs, lors de ces remises, des conseils ont été prodigués aux bénéficiaires non seulement pour l’utilisation rationnelle des équipements au bénéfice de tous les membres des groupements actifs dans la réalisation des AGRs voir les microentreprises et également aux autres membres des groupements n’ayant pas bénéficier de cette subvention à plus de courage.

Compte tenu de l’importance de cette subvention, les autorités régionales de Labé ont pris part à l’étape de la commune rurale de Gadha Woundou dans la préfecture de Koubia le 26 septembre 2022.

Les acteurs impliqués de ce processus se réjouissent de cet appui dans leurs différentes communautés.

« Je suis satisfait des activités de Plan International Guinée et de l’union européenne dans notre village. Une des réalisations de ce projet, c’est l’entretien de la route du bac au district de Dalaba en passant par le centre, les outils ont été octroyés et rétrocédés à la commune qui les utilise aujourd’hui. Des formateurs ont été formés et aujourd’hui grâce à ce projet, nous n’avons pas besoin d’acheter le savon ailleurs, avant on attendait le jour du marché pour se ravitailler en savon et le prix était à 2 500 et maintenant il se vend à 2 000 GNF.

Ensuite Trois (3) maitres artisans ont formé chacun 3 apprentis en chaudronnerie. Nous avons par ailleurs assisté 3 salons de coutures, 3 en mécanique moto et 3 en boulangerie.

Nous demandons humblement à l’UE, Plan et les autorités de nous aider à élargir ces appuis aux autres communes, districts et secteurs non touchés » A temogné le Vice- Maire de Gadha Woundou.

Le directeur de cabinet du Gouvernorat de Labé n’a pas aussi caché ses sentiments.

« L’Union Européenne et Plan International Guinée à travers cet appui contribuent significativement à l’amélioration du statut social des filles, des femmes et des personnes vivant avec un handicap tout en favorisant leur inclusion et leur autonomisation économique. Grâce à ces groupements, les femmes réalisent individuellement ou collectivement des activités génératrices de revenu telles que les cultures maraichères, le commerce, la teinture, la saponification, l’élevage du petit ruminants, les kiosques d’orange Money, les restaurants, les ateliers de couture etc. Ce qui met ces femmes en capacité de soutenir leur ménage pour des besoins liés à la nourriture, à la santé et à la scolarisation de leurs enfants » a déclaré M. Boubacar Tounkara, Directeur du Cabinet du Gouvernorat de Labé.

Quant au  chef de projet Mr Souleymane Leno a pour sa part insisté sur le changement positif des ménages des membres des différents groupements bénéficiaires de ces subventions.

Le projet SCAFEJ est mis en œuvre par Plan International Guinée. Il est cofinancé à hauteur de 1.600.000 EURO par l’Union européenne à hauteur de (75%) et 25% par Plan International Allemagne pour une période de 34 mois (allant du 1er janvier 2020 au 31 octobre 2022).

Le projet s’est articulé autour de trois (3) axes principaux dont :

  1. Le renforcement des capacités techniques, matérielles et institutionnelles des OSCs destiné à faire d’elles des interlocuteurs valables et des partenaires efficaces des ALs ;
  2. Le renforcement de capacités des jeunes, en particulier des jeunes filles, dans l’exercice de leurs droits civils ;
  3. Le développement à grande échelle de l’accès au crédit et à l’entreprenariat pour les jeunes, particulièrement les jeunes filles.

Articles Similaires

BURKINA FASO : les autorités fixent les avantages accordés au VDP

LEDJELY.COM

Guillaume Hawing « Ministre des examens » : La priorité, hélas, l’évaluation des acquis (édito-Mognouma)

LEDJELY.COM

KINDIA : Enabel fait le point de son projet dédié au territoire du mont Gangan

LEDJELY.COM

Education : le colonel Doumbouya créé un service dédié à l’enseignement pré-universitaire privé

LEDJELY.COM

Le père de Toumba pas opposé à ce que son enfant se marie avec l’artiste nigérienne Tichou

LEDJELY.COM

GUINEE : le budget du RGPH-4 s’élève à plus de 38 millions de dollars

LEDJELY.COM
Chargement....