Ledjely.com
Accueil » CECE RAPHAËL HABA : « On m’accuse d’avoir trahi Dadis »
A la uneGuinéeJustice

CECE RAPHAËL HABA : « On m’accuse d’avoir trahi Dadis »

Au cours de sa comparution hier, devant le tribunal criminel dans le cadre du procès sur les événements du 28 septembre, Cécé Raphaël Haba, l’ancien garde de corps d’Aboubacar Sidiki Diakité, s’est lui aussi présenté en victime de discrimination et d’ostracisme de la part de sa communauté. Présenté comme le complice ayant soutenu Toumba Diakité contre l’ancien président de la junte, il se dit avoir été traité comme un Judas. Ainsi, depuis sa détention, son épouse et ses enfants, vivraient à l’écart, coupés de tout le monde.  Pourtant, ce sort-là, lui en particulier, ne le mériterait guère. Eu égard à l’assistance qu’il a apportée au capitaine Moussa Dadis Camara après que ce dernier a reçu la balle dans l’enceinte du camp Koundara.   

A en croire Cécé Raphaël Haba, il est l’incarnation des effets néfastes qui peuvent découler de la désinformation et de l’intoxication. « Aujourd’hui, ma communauté me hait. Elle m’accuse d’avoir trahi Dadis. Les gens ont même raconté que j’ai reçu deux sacs d’argent de la part de Toumba », se plaint-il. Des agissements qui ne reposeraient que sur des informations n’ayant aucun rapport avec les faits.

Relatant la journée du 3 décembre au cours de laquelle Moussa Dadis Camara avait reçu la balle de Toumba Diakité, il dit que Toumba et lui se rendaient à une cérémonie de sacrifice quand Bégré, à l’époque commandant du camp Koundara, a appelé l’ancien aide de camp pour se plaindre de l’arrestation de deux de ses hommes par Makambo. « Donc, ce sont ces hommes que Toumba était parti libérer. Je ne sais pas qui a informé le président, puis on le voit arriver dans la voiture avec le Général Ibrahima Baldé. Et, il y avait aussi Makambo et beaucoup d’hommes armés et cagoulés ».

Et quand la bagarre a dégénéré entre Toumba et Dadis et que le second a reçu la balle de la part du premier, Cécé dit être venu au secours de l’ancien président de la junte. « Tous ceux qui étaient avec le président ont pris la fuite en faisant des tirs de sommation. D’autres même sont descendus en mer. Quand le président est tombé, je suis venu l’assister. Il y a un de ses gardes qui était à côté, Mansaré, qui pleurait. ‘’Papa Dadis, papa Dadis’’, répétait-il. Je suis venu le trouver et je lui ai dit d’arrêter de pleurer, plutôt de m’aider à transporter le président dans un lieu sûr. Tous ceux qui étaient avec le président, personne ne l’a assisté. Nous qu’on appelle les éléments de Toumba, ce sont nous qui sommes venus à l’assistance du président. Quand le président est tombé, Makambo a couru pour aller vers le pick-up pour prendre une arme semi- lourde contre Toumba. Et, nous on était déjà sortis de la cour avec le président.  L’assistance à personne en danger que j’ai apportée s’est transformée en autre chose. Après, les gens racontent que c’est moi qui ai vendu le secret de Makambo à Toumba. L’acte d’héroïsme que j’ai posé, on le rapporte à Toumba », relate-t-il.

Aminata Camara

Articles Similaires

Sergueï Lavrov en visite à Bamako pour consolider le lien « crucial » avec le Mali

LEDJELY.COM

AN 1 DU CNT : le président de l’Assemblée législative du Burkina Faso répond à l’invitation de la Guinée

LEDJELY.COM

Justice : hommage à l’ancien ministre Me Bassirou Barry

LEDJELY.COM

Matoto : Mamadouba Tos et Morissanda Kouyaté participent à la journée de l’assainissement

LEDJELY.COM

Kindia : le colonel Doumbouya s’invite à l’assainissement de la ville

LEDJELY.COM

Culture : vers la construction d’une école de danse en Guinée

LEDJELY.COM
Chargement....