Ledjely.com
Accueil » SANTE : le transfert des ‘’bébés prématurés’’ au cœur d’une campagne de sensibilisation à Donka
A la uneActualitésGuinéeSantéSociété

SANTE : le transfert des ‘’bébés prématurés’’ au cœur d’une campagne de sensibilisation à Donka

L’Institut de nutrition et de santé pour enfant (INSE) a célébrée ce jeudi 17 novembre la journée mondiale de la prématurité dans les locaux de la maternité de l’hôpital Donka. Une célébration placée sous le thème : ‘’Transfert de nouveau-nés prématurés à l’INSE« . Une occasion que le Directeur de l’INSE a saisie pour livrer un message de sensibilisation sur le transfert de ces nouveau-nés à la santé fragile.

D’abord, le directeur a donné les chiffres relatifs aux bébés prématurés admis dans son centre. Pour cette année 2022, l’INSE a reçu, selon lui, 520 nouveau-nés prématurés référés. « La première structure qui nous a référé beaucoup plus de nouveau-né, c’est Ignace Deen qui nous a référé 121 prématurés ; suivi du CMC de Ratoma qui nous a référé 46 prématurés. Les maisons d’accouchement nous ont référé 111 nouveau-nés prématurés.  Les maisons d’accouchement, c’est un jargon sanitaire en Guinée qui renvoie à un lieu où une personne qui a les compétences de diriger un accouchement ne le dirige pas dans un centre de santé.  Enfin, il y a les cliniques privées qui nous ont amené 142 nouveau-nés prématurés », détaille le directeur.

Abordant ensuite le moyen de transport des nouveau-nés, le directeur note que seuls 49 des 520 bébés référés à l’INSE y ont été acheminés via une ambulance dont 49 amenés par le CMC de Ratoma. « On a reçu 148 nouveau-nés qui ont été transférés à l’INSE par véhicule personnel. Quelque chose de très grave, parce que le nouveau-né qui est transféré dans un véhicule personnel à un risque de s’infecter à travers ce véhicule. On a également reçu 290 nouveau-né prématurés qui sont venus à travers les taxi ville et 20 nouveau-nés prématurés ont été transférés par moto », explique-t-il.

Des moyens d’autant plus inappropriés que les bébés prématurés sont particulièrement fragiles. « Plus ils ont un âge gestationnel inférieur à 32 semaines, plus leur risque de mortalité est élevé. Et ce nouveau-né, plus le poids est inférieur à 1000 grammes ou à 1500 grammes, plus le risque de mortalité est également élevé », informe le directeur.

Le message est d’une importance que même les bébés transférés via une ambulance n’étaient pas nécessairement à l’abri des risques. D’autant que lesdites ambulances n’étaient toujours médicalisées. L’avantage qu’il a pu y avoir, c’est qu’avec la sirène, le transport se fait rapidement. Pour le reste, « l’enfant ne bénéficie d’aucun soin dans ces ambulances, ça équivaut à un transport à travers un véhicule personnel ».

En définitive, à la population en général et au personnel des structures sanitaires, le directeur recommande un transfert avec utilisation de la « méthode Kangourou qui va permettre d’optimiser la chance de survie de ces nouveau-nés ».

Prenant part à la cérémonie, Cornelia Flückiger, directrice de la ‘’Mission philafricaine’’ a apporté un lot de bonnets pour bébé qui leur permettra de garder la chaleur. « C’est un grand honneur pour nous d’être ici aujourd’hui. Nous venons au nom de la Mission Philafricaine et de l’organisation ‘’Souffle de vie’’. La ‘’Mission philafricaine’’, dont le siège est en Suisse, travaille depuis plus de 40 ans en Guinée dans le domaine médical et dans la formation professionnelle. Le fondateur de‘ ’Souffle de vie’’, le docteur Matthias Roth, de l’hôpital universitaire de Lausanne (Suisse), a lancé le projet des petits bonnets pour les nouveau-nés il y a quelques années », indique-t-elle. Et à l’en croire, le projet de confection des bonnets « a eu un grand retentissement en Suisse. Des centaines de femmes, d’hommes et d’enfants ont commencé à tricoter. Ils tricotent pour les nouveau-nés en Guinée. Un petit bonnet peut sauver des vies. Les bébés perdent beaucoup de chaleur par la tête. Les bonnets empêchent cette perte de chaleur »

Aminata Camara

Articles Similaires

FAIT-DIVERS : Un ‘’feu mystérieux’’ aux trousses d’une concession familiale aux Km36

LEDJELY.COM

DÉVELOPPEMENt : un Branding national pour mieux vendre la destination Guinée !

LEDJELY.COM

VIH/SIDA : où en est-on en Guinée ?

LEDJELY.COM

KIPE : les étudiants de l’ENPT étaient dans la rue…

LEDJELY.COM

CLAUDE PIVI : « Si je voulais le pouvoir, je l’aurais pris avant le capitaine Dadis »

LEDJELY.COM

KANKAN : le préfet condamné à 6 mois de prison avec sursis

LEDJELY.COM
Chargement....