Ledjely.com
Accueil » 28 SEPT : tirs groupés des avocats de Toumba contre Dadis
A la uneActualitésGuinéeJusticePolitique

28 SEPT : tirs groupés des avocats de Toumba contre Dadis

Moussa Dadis Camara espérait-il la compassion, après son annonce de ce matin devant la barre ? Eh bien, c’est raté. En tout cas, du côté des avocats d’Aboubacar Sidiki Diakité, son principal adversaire dans ce procès, on ne ressent aucune indulgence. Au contraire, on pense que l’ancien président du CNDD, en proie à la fébrilité et manquant de sérénité, fait dans le dilatoire et cherche à différer le plus longtemps possible, sa comparution.

Me Paul Yomba Kourouma, connu pour la richesse de son champ lexical, ne croit absolument au fait que Moussa Dadis Camara serait malade. Ce qui s’est passé ce matin signifierait tout simplement que l’ancien chef de la junte est désarçonné. « Il est complètement désemparé, il est étonné, il est surpris et il sait qu’il est dans les mailles de la justice », déclare, sans aucune once de pitié, l’avocat de Toumba Diakité. La posture relèverait d’une stratégie qui n’a rien d’anodin. « C’est un ancien chef d’Etat, c’est un chef de guerre, c’est un stratège. Je crois qu’il s’agit simplement d’un repris tactique », estime Me Paul Yomba Kourouma. Autrement, pour ce qui est de la maladie invoquée par l’ancien patron du CNDD, l’avocat trouve que le délai supplémentaire sollicité n’avait sa raison d’être. « Trois semaines de grippe, sincèrement c’est assez avec toute la thérapie qui lui a été administrée, avec tous les médecins de son choix », estime encore l’avocat.

Son collègue, Me Lancinè Sylla, lui aussi avocat de Toumba, ne veut pas non plus se laisser attendrir par le plaidoyer de Moussa Dadis. Il ne comprend d’ailleurs pas que le président du tribunal ait accédé à la requête de l’accusé. « Lorsque quelqu’un invoque son état de santé pour faire renvoyer une affaire, l’intéressé doit être à même de prouver au moins qu’il est malade, à travers la production d’un document médical. Cela n’a pas été fait », fait-il observer en effet.

En définitive, Me Lancinè invite Dadis à la sérénité et au courage. « Il ne faut pas qu’il ait peur d’affronter la justice de son pays. C’est lui qui l’a réclamé à cor et à cri. Alors que les débats sont ouverts dans cette affaire, pourquoi a-t-il peur de venir affronter la justice. Pourquoi a-t-il peur ? Nous ne comprenons pas », conclut l’avocat.

Fodé Soumah 

Articles Similaires

Pour Blaise Goumou, rien ne justifiait la descente de la garde présidentielle au stade

LEDJELY.COM

TPI de Mafanco : ‘’Américain’’ répond de la ruse dont il usait pour attirer les filles dans son lit

LEDJELY.COM

Affaire Nanfo Diaby : El Hadj Mansour Fadiga rectifie le ministre Charles Wright

LEDJELY.COM

Aliou Bah du MoDeL : « Rien ne se fera sans nous »

LEDJELY.COM

Charles Wright : « Nanfo Ismaël est libre de prier en Chinois… »

LEDJELY.COM

Kankan : la question migratoire au cœur d’un atelier organisé par l’OIM

LEDJELY.COM
Chargement....