Ledjely.com
Accueil » KANKAN : l’ancien inspecteur de l’éducation et ses coaccusés condamnés…
A la uneActualitésEducationGuinéeHaute-GuinéeJustice

KANKAN : l’ancien inspecteur de l’éducation et ses coaccusés condamnés…

Poursuivis pour faux et usage de faux en écriture publique, fraude aux examens et concours, l’ancien inspecteur régional de l’éducation de Kankan et ses compagnons d’infortune sont fixés sur leur sort. Ce lundi matin, reconnaissant Famoro Keïta, Oumar Camara et Tidiane Touré, coupables des faits à eux reprochés, le tribunal les a condamnés à deux d’emprisonnement avec sursis et au paiement de 5 millions, chacun.

Ils étaient au total sept à être poursuivis dans cette affaire. Finalement, ce sont trois anciens responsables de l’inspection régionale de l’éducation de Kankan considérés comme les cerveaux de la fraude aux examens qui ont été condamnés par le tribunal correctionnel. Au regard de leur implication avérée dans ce scandale révélé par la presse, le tribunal inflige deux ans de prison assortis de sursis à Famoro Keita, Oumar Camara et Tidiane Touré, respectivement anciens inspecteur régional, informaticien et chef cellule examen à l’IRE de Kankan. En outre, chacun d’eux devra verser 5 millions GNF. Quant à Issa Kouyaté, Mamadi Condé, Abdoul Gadiri Sidibé et Issiaga Doumbouya, les charges à leur encontre ont tout simplement été abandonnées, pour délit non constitué.

Au terme du verdict, l’avocat de l’ancien inspecteur régional de l’éducation s’est réjoui de la décision. Pour Me Mohamed 2 Kourouma, la cour a suivi ses plaidoiries : « C’est un sentiment de réconfort qui m’anime et je suis très satisfait de la décision. Nous avons dit dans nos plaidoiries que ces faits sont établis à leur encontre, ils sont têtus. Famoro Keita a reconnu cela devant tout le monde. Nous avons plaidé les circonstances atténuantes et nous avons sollicité la clémence du tribunal en ne les condamnant pas à l’emprisonnement ferme. Ce sont des cadres qui ont rendu de loyaux services à cette nation et ce sont des choses qui arrivent ».

Quand nous quittions le tribunal aux environs de midi, les prévenus étaient en conclave avec le procureur de la république pour les derniers réglages avant leur libération.

Pour rappel, ces cadres ont été remplacés par d’autres aux postes qu’ils occupaient.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com 

Articles Similaires

Pour Blaise Goumou, rien ne justifiait la descente de la garde présidentielle au stade

LEDJELY.COM

TPI de Mafanco : ‘’Américain’’ répond de la ruse dont il usait pour attirer les filles dans son lit

LEDJELY.COM

Affaire Nanfo Diaby : El Hadj Mansour Fadiga rectifie le ministre Charles Wright

LEDJELY.COM

Aliou Bah du MoDeL : « Rien ne se fera sans nous »

LEDJELY.COM

Charles Wright : « Nanfo Ismaël est libre de prier en Chinois… »

LEDJELY.COM

Kankan : la question migratoire au cœur d’un atelier organisé par l’OIM

LEDJELY.COM
Chargement....