Ledjely.com
Accueil » CONAKRY : saisie de près 1400 g de drogue (Kush) par l’OCAD
ActualitésGuinéeSociété

CONAKRY : saisie de près 1400 g de drogue (Kush) par l’OCAD

On évoquait récemment le cas présumé d’un suicide qui pourrait avoir résulté de la consommation de la nouvelle forme de drogue proposée sur le marché guinéen et que l’on appelle communément ‘’Kush’’. Eh bien, une récente saisie opérée par l’Office central anti-drogue (OCAD) tend à confirmer la forte présence de cette drogue sur le sol guinéen. C’est précisément le 8 décembre qu’un réseau composé de Guinéens et de Sierra Léonais ont été appréhendés à Kaloum et à Boussoura. Fatoumata Camara, Juli Smith (Sierra Léonais) et Ibrahima Barry (Guinéen) ont été interpellés avec 1395 grammes de cette drogue.

Or, à en croire le commissaire divisionnaire, par ailleurs directeur central adjoint de l’OCAD, Abdoulaye Sangaré, ce n’était pas la première fois que son service saisissait cette drogue. Procédant par infiltration, surveillance et même par la filature dans les environs des débarcadères qui sont des points d’entrée, l’OCAD traque ceux qui font entrer et qui commercialisent le ‘’Kush’’ en Guinée. « Depuis cette infiltration, nous avons procédé à la saisie de plus de 1395 g de Kush à Kaloum et à Boussoura. Si 1 g de Kush peut tuer une personne, nous vous laissons le soin de tirer les conséquences que peuvent provoquer les 1395 g », déclarait-il récemment à l’occasion de la présentation des présumés trafiquants. La menace que cette drogue fait peser sur la jeunesse guinéenne est ce qui l’incite et les autres agents à sévir contre la consommation du Kush, assure-t-il.

Revenant au trio interpellé le 8 décembre, le commissaire indiquait : « Ces individus interpellés font suite à d’autres personnes qui ont déjà été déférées dans les tribunaux pour les mêmes faits ».

Interrogée par la presse, Fatoumata Komara n’a pas nié les faits qui lui sont reprochés. « Je me suis intéressée au trafic de drogue parce que mes activités ne marchaient pas. Je regrette et je demande pardon aux autorités guinéennes », lâche-t-elle laconiquement.

Ibrahima Barry n’a non plus nié les faits mis à sa charge.

Fodé Soumah

Articles Similaires

Insécurité : des présumés voleurs d’engins roulants mis aux arrêts par la CMIS de Yattaya

LEDJELY.COM

Prisons, Dignité et Respect des droits des personnes détenues en droit international et en Guinée

LEDJELY.COM

Gouvernance : Bernard Goumou commence une tournée à l’intérieur du pays par la région de Boké

LEDJELY.COM

Viol à Hakuna Matata : l’auteur présumé nie les faits mis à sa charge

LEDJELY.COM

Nanfo Diaby : « Le jugement est à Dieu »

LEDJELY.COM

FOULA MADINA : l’élection du bureau des conducteurs de taxis motos vire à la violence

LEDJELY.COM
Chargement....