Ledjely.com
Accueil » CHARLES WRIGHT A SAÏKOU YAYA : « les services compétents tireront les conséquences du droit »
A la uneActualitésGuinéeJusticePolitique

CHARLES WRIGHT A SAÏKOU YAYA : « les services compétents tireront les conséquences du droit »

Au-delà de la rencontre elle-même, c’est la présence du secrétaire exécutif de l’Union des forces républicaines (UFR) au côté des leaders de l’opposition qui ont conféré avec le président bissau-guinéen, le lundi dernier, qui a fait jaser ces dernières 48 heures. Cette présence a d’autant plus fait parler que Saïkou Yaya Barry avait été autorisé à sortir de sa détention et du pays pour des raisons sanitaires. Il était censé être en séjour médical. Qu’il en profite pour reprendre les activités politiques, alors qu’il est formellement dans une procédure judiciaire qui n’est pas arrivée à terme, cela reste diversement apprécié. Au point que le ministre de la Justice s’en est saisi ce mardi 27 décembre. En somme, Alphonse Charles Wright dit que la justice va en tirer les conséquences.

Le ministre de la Justice rappelle d’entrée que le responsable de l’UFR est sorti du pays dans le cadre d’une « autorisation d’évacuation sanitaire dont le ministère de la Justice et des Droits de l’Homme avait été mis à copie à titre d’information par la Direction de l’administration pénitentiaire ». Bien avant, relève également Alphonse Charles Wright, son département, « compte tenu de l’état de santé dégradant de Monsieur Saikou Yaya Barry, avait pris en charge ses frais médicaux au niveau dès l’hôpitaux Ignace Deen et sino-guinéen. Je me suis personnellement rendu à son chevet pour m’enquérir de son état de santé qui, à l’époque nécessitait cette mesure d’évacuation sanitaire ». Par ailleurs, souligne-t-il : « cette mesure a été prise sur la base de la requête formulée par le pool d’avocats représenté par Me Salifou Béavogui (…) sur la base des rapports médicaux fournis par les services médicaux de Ignace Deen et de l’hôpital sino-guinéen »

De même, l’ordonnance en vertu de laquelle Saïkou Yaya Barry a bénéficié de l’évacuation sanitaire lui faisait « obligation d’informer les autorités judiciaires pour tout autre déplacement de nature à justifier le traitement de sa maladie en dehors de la Tunisie où il était censé suivre son traitement. En outre, si son état de santé ne nécessitait plus son maintien médical en Tunisie, il avait le devoir d’aviser les autorités judiciaires pour faciliter son retour au pays avec le respect de l’ensemble de ses droits ».

Il s’ensuit que, les « autorités judiciaires ont été surprises de voir l’inculpé sous d’autres cieux ». Charles Wright allant jusqu’à poser une question sur « l’état de santé réel » de Saïkou Yaya Barry. En tout état de cause, les « services compétents tireront les conséquences du droit dans le strict respect de la loi ».

Fodé Soumah

Articles Similaires

Comment la Guinée lutte contre une nouvelle épidémie de poliomyélite ?

LEDJELY.COM

Tchad : l’opposition promet de poursuivre l’œuvre de Yaya Dillo

LEDJELY.COM

Monnaie guinéenne : le parcours depuis l’indépendance

LEDJELY.COM

Médias Awards : les organisateurs annoncent le report de l’édition 4

LEDJELY.COM

Kankan : un apprenti chauffeur glisse et tombe sous les pneus d’un camion

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : le camp Dadis optimiste après la projection des vidéos

LEDJELY.COM
Chargement....